Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2017

5,5 mois après

Chers visiteurs,

Voici un copié/collé (partiel) des échanges avec une maman devenue adhérente alors qu'elle hésitait à faire de l'automédication. Ni le nom, ni la ville, ni les compléments, ni les noms des soignants n' apparaissent et il n'y a que l'initiale du prénom. Les commentaires sont ouverts .... il suffit de cliquer sur ce mot tout en dessous. 

Marie 

Association Remedya  

Le 17 avril 2017 à

Bonjour,

Ma fille de 6 ans est en CP. Sa scolarité et la vie familiale sont plus que difficiles. 3  années de maternelle ou elle a été stigmatisée, laissée à l’écart car difficile+turbulente,impulsive, ne rentrant  pas dans les apprentissages. Elle est suivie au CMP en psychomotricité. Elle vient de démarrer un suivi orthophonique en libéral. Son CP se passe difficilement avec une AVS qu’elle rejette ses acquis ne sont pas ceux attendus mais on nous propose de la faire passer en ce1car elle progresse doucement selon la maItresse. Elle ne mange que très peu et surtout sucré Elle est fatiguée et a souvent des coups de pompe liés à son alimentation.  J’ai décidé d ‘essayer la micronutrition car même si elle n’a pas de diagnostic tdah ce jour elle a pour moi beaucoup de signes qui s’en rapprochent et hors de question de la mettre sous traitement médicamenteux. Je ne sais pas vers qui me tourner pour trouver un médecin qui pourrait nous aider. J’ai acheté des sachets de magnesium mais je ne veux pas prendre de risques avec la santé de ma fille même si je suis fatiguée, que notre vie de famille est épuisante et que je suis à bout de ne pas savoir ce qu’elle a exactement et comment je pourrai l’aider. Je préfère attendre de voir un spécialiste avant de commencer. Pourriez vous svp m’aider et me conseiller notamment pour la supplémentation en+ ? 

Merci d’avance pour votre aide. Bravo pour votre site qui donne espoir. 

Le 25 juin 2017 à 22:19

On a eu les résultats de l analyse d urines d AXXXX, tous les neurotransmetteurs sont augmentés, signe d'une hyperactivité cérébrale d après le spécialiste vers qui vous nous avez dirigé.

On a fait la prise de sang samedi, on attend les résultats d ici 3 semaines.

La fin de l année est insupportable. J ai encore eu un mot vendredi dernier dans le cahier. AXXXX, dérange les autres en parlant à voix haute, les tape ou parle mal à ses AVS.

La maItresse a noté qu elle serait obligée de la punir en l envoyant dans une autre classe pour pouvoir travailler avec le reste de la classe et me remercie de ma compréhension ... AXXXX,nous dit qu elle voudrait aller déjà dans sa nouvelle école. Je commence à me demander si elle va travailler l année prochaine mais il faut essayer de toutes façons.

Si je pouvais, je la déscolariserai pour les deux dernières semaines mais d une, ce n est pas une solution et de deux, je ne peux pas la garder. Bref complexe ...

Le 08 octobre 2017 

Bonjour Marie, 

Je vous écris pour vous donner des nouvelles car cela fait déjà 3 mois depuis que je vous en ai donné pour la dernière fois.

Nous suivons les conseils du neurologue micronutritionniste et du naturopathe. J'ai consulté les deux car le premier part à la retraite prochainement..... les résultats se sont vite fait sentir.  AXXXX, n avait plus mal au ventre, était beaucoup moins irritable et son vocabulaire beaucoup plus riche. Les résultats se maintiennent et  AXXXX, évolue vraiment. 

Elle a intégré sa nouvelle école et tout se passe bien. La maitresse est au top, s est bien adaptée à  AXXXX, en respectant son rythme, et est vraiment bienveillante. On sent  AXXXX, épanouie et fière de réussir (elle commence à avoir des tampons "bravo" sur ses cahiers de lecture (méthode des alphas), elle progresse en numération). Elle s est bien intégrée et a des amis, elle en a déjà invité à son anniversaire et a déjà été invitée également.  Elle est au second tour des élections de délégué de classe ! 

Par rapport aux compléments, on continue. Je préfère quand les gélules s ouvrent et les produits se diluent bien dans l eau. Et  AXXXX, les supporte bien. 

 AXXXX, continue la psychomotricité et l orthophonie. On a mis en place un suivi par une ergothérapeute directement au sein de l école. Ces prises en charge lui sont bénéfiques. Elle a commencé la danse et est ravie. Elle ne fait pas toujours exactement ce que demande la prof mais elle y prend du plaisir, c est tout ce qui compte! Elle continue l anglais.

On fait quand même des bilans par ailleurs et on verra un neuro pédiatre en janvier pour un diagnostic. Elle aurait des difficultés d attention. Ce neuro pédiatre ne croit pas aux compléments nutritionnels, donc pas sûre que j adhère ... surtout que l on voit bien une progression avec ce que l on fait déjà pour elle.

À suivre donc !

Merci pour votre aide à nouveau et de nous avoir orienté vers les bonnes personnes. 

Je ne sais pas comment vous aider plus, je suis vraiment loin de Montpellier. 

Vous pouvez publier ce témoignage si vous le souhaitez.

02/10/2017

D'un papa adhérent ( de mi- 2017 à septembre 2017)

Bonjour,

Notre association Remedya vous retranscrit les échanges avec un adhérent. 

Premier contact : Lundi 3 Avril 2017 10:02:03

""Bonjour,

Je suis papa d'un enfant de 10 ans en CM2 qui présente des troubles du comportement depuis qu'il est tout petit et nous sommes aujourd'hui au bord de l'exclusion scolaire. Nous avons eu rdv avec un neuro psychiatre début janvier et nous pensions entamer une démarche de dépistage du tdah , notre médecin traitant nous ayant notamment indiqué que les traitements pouvaient faire des miracles. J'avais téléphoné à l'hôpital que ce dernier préconise  ce sont des MOIS d'attente pour un Rdvs !!!!!!!,  ... Donc mise en place d'un suivi  neuropsychologique, homéopathie, méthode Barkley, phytothérapie, et psychothérapie, nous souhaitons en savoir plus sur la micronutrition. 

J'avais passé plusieurs heures sur internet et je suis effondré à la lecture des risques du méthylphénidate et je suis ce soir quasiment certain de tout faire pour éviter cela.

Vous semblez être passée par certaines épreuves, avoir eu la chance de rencontrer le Dr MOUSAIN-BOSC, vous semblez dire que peu de médecins soignent de façon douce.

 J'ai donc décidé de devenir adhérent de votre association pour mieux pouvoir accompagner notre fils dans son parcours scolaire.  Enfin tout ce que vous pourrez me dire pour m'aider, pour que j'avance dans une bonne direction me serait utile

un papa très inquiet pour son garçon."" 

"" Mail du Dimanche 30 Avril 2017 19:46:58

Oui, notre fils bénéficie de plusieurs prises en charge "douces". C'est un peu mieux à l'école mais point suffisant pour une entrée au collège sereine en septembre, nous en avons bien peur. Nous limitons le plus possible le gluten , sauf pour récompenses particulières (mac donald) ou anniversaires...

Il travaille aussi avec un psychanalyste. C'est très bien autour de sa différence, de l'estime de soi, de l'expression de son ressenti, du respect des limites et autorité, de sa place au sein de la famille, de l'école. Il y va tous les 15 Jours ou 3 semaines. Il est toujours calme après ; Mais les apprentissages à l'école et son impulsivité à l'école c'est vraiment la situation qui pose problème...

Je vais prendre du temps pour lire toutes les informations que vous m'avez envoyé suite à mon adhésion"

Mail du Vendredi 29 Septembre 2017 11:24:31

"" Bonjour,

Suite à mon adhésion au printemps j'ai pris rv avec l'un des praticiens proposés, .... Nous avons fait tous les tests qu'il a demandés.

Après 3 jours de changement radical au mois de mai des habitudes alimentaires de notre fils, je le trouvai moins " avec du trop à l'intérieur"

Son enseignant de CM2, nous a dit fin juin: "c'est plein d'espoir pour le collège , pour la première fois depuis le début de l'année , il ne se décourage pas , il travaille calmement , se rend compte plus facilement de lui même de son attitude"

Après 4 semaines de collège seulement 2 mots dans le carnet de liaison pour prise de parole intempestive ou bavardages excessifs.

Nous continuons bien sûr le suivi avec ....., le psychanalyste et approche comportementale mais que de progrès à vous témoigner sur cette période scolaire juin et donc septembre même si notre fiston n'est pas devenu calme comme une grenouille , heureusement! ""

Date: 2 octobre 2017 09:50:00 UTC+2

"" Pour vous dire que rien n'est jamais gagné...bilan du voyage d'intégration de 6 ème : mise en danger, impulsivité, non respect des règles et des autres...il reste du chemin...J'attends de voir si c'est juste le voyage qui s'est mal passé car stressant , et ce en fonction des prochaines semaines au collège.

mais encore merci,""

Mr T J 

15/05/2017

Premier pas d'un tdah dans le monde des adultes

Bonjour à tous,

C'est ce week-end que je me suis rendue compte à travers le Tdah que mon fils (20 ans) était bien entré dans le monde des adultes. Il ne bouge plus depuis 2006 date à laquelle il lui a été prescrit des compléments nutritionnels mais il vient de dire quelque chose typique des adultes hyperactifs. Les adhérents auront la primeur de son comportement qui est plus facile à gérer mais qu'il faut suivre dans le raisonnement ....

Certains pourront s'étonner que l'association n'a pas de page Facebook, twitter.... Sachez que j'estime que c'est leur histoire. Eux ont tourné la page de leurs grandes difficultés. Ils me partagent avec vous.  

La majeure partie de "mon temps perdu" est consacré à l'association Remedya dans laquelle je suis bénévole. Et cette action est en grande partie tournée vers les professionnels afin que les bienfaits de la micronutrition en matière pédiatrique sortent de la confidentialité dans laquelle il est confiné actuellement. Soit je contacte des médecins ou des pharmaciens ou des paramédicaux où comme là je cherche à organiser une réunion grand public afin de diffuser nos constatations depuis 2008. 

Je vous souhaite une bonne navigation sur ce blog

Bien cordialement

Marie Association Remedya 

 

 

28/01/2017

Un écrit d'une maman adhérente

Bonjour,

Nous venons de recevoir un témoignage d'une maman adhérente ( Sa fille a 12 ans maintenant). Nous en avons fait des copiés/collés sachant que les adhérents ont accès via le blog privé aux coordonnées complètes, détails...

Bonne lecture à tous

Marie Association Remedya

""Juste pour vous tenir au courant de ce que j'ai entrepris pour Clara suite aux coordonnées des professionnels que vous m'avez communiquées:

 J'en ai consulté deux : le naturopathe qui propose des consultations à distance et nous sommes allées voir un médecin à Marseille, (l'autre praticien indiqué ne prend plus de nouveaux patients.)

 Deux approches complètement différentes : 

Le naturopathe : D'abord un questionnaire sur l'enfant (caractère, sommeil etc...) puis après étude mise en place de compléments alimentaires + conseils en nutrition assez poussés (composition petit déjeuner, déjeuner, gouter, diner...) + marques et produits alimentaires conseillés + prise de sang conseillée à faire prescrire par son médecin etc... Tout cela dans un échange de plusieurs mails.

J'avais commencé le traitement et les conseils mais j'ai voulu quand même consulter le médecin marseillais :  

Première consultation : Après un entretien, on a commencé un traitement pour les angoisses et le sommeil pour commencer (préparation à faire faire en pharmacie) + petite manipulation (massage spécial)  avec prescription d'une analyse de sang spécifique (130 € non remboursé) + phytothérapie et compléments alimentaires.

A partir de ces résultats : prescription d'un autre traitement (toujours homéopathique et phyto sous forme de préparations) pour rééquilibrer (d'aprés les résultats de l'analyse). Clara est en plein dans ce traitement en ce moment et je vois une amélioration en particulier pour ses angoisses et le contrôle de ses émotions pour le moment.

Un plus : ce docteur est très gentil et sympathique.

Dans l'ensemble le traitement est coûteux  car non remboursé bien sûr mais la santé n'a pas de prix pour moi, par contre les consultations sont remboursées car il est médecin;

Je dois  reprendre rdv avec lui pour faire un point.

D'autre part, Clara a commencé des séances de Neurofeedback. J'ai trouvé une praticienne sur mon secteur très compétente.

 En fait avec des exercices style jeux vidéo, le cerveau découvre par lui même comment être plus performant. Attention, il existe plusieurs sortes de Neurofeedback mais un seul marche vraiment. J'ai vu plusieurs reportages sur des enfants très atteints par le TDAH et après ces séances de NFB, ce n'était plus les mêmes. Pour l'enfant, ce n'est pas contraignant, Clara y va volontiers car c'est assez ludique bien que ça demande un certain effort, la séance ne dure d'ailleurs que 30 mn.

 Voilà, j'espère que ces renseignements vous seront utiles et je vous tiendrai au courant de la suite...

Cordialement La maman de Clara ""

25/09/2016

Témoignage qui nous vient de Belgique

 Vous trouverez ci-dessous le quasi copié /collé d'un témoignage d'une maman d'un enfant belge de 6 ans, sachant que les adhérents ont une version complète de celui-ci. Bien à vous Marie Association Remedya

""Bonjour Marie

Pour Macéo, j ai commencé des compléments alimentaires a la mi août:

1,5  gélule du complément pour améliorer sa concentration au réveil à jeun

2 gélules de ..... dans une compote a 16h

1 mesure de magnésium dernière génération après le souper

Et 2 gélules d 'omega 3

............

Je n'ai pas encore de retour de l instit ni d évaluations, juste qu il est content d aller a l école 1 ère primaire, que selon lui son comportement est bon. Ils ont chacun une échelle du comportement qui va du vert au rouge et il me dit que depuis le 1 er septembre il est dans le vert. Il ne râle pas pour faire ses devoirs. Juste plus difficile le soir, certainement fatigué ...

Il aura un bulletin mi novembre avec entretien avec l instit, je te ferai un vrai temoignage.

Encore un tout grand merci pour ton dévouement si précieux!! Virginie""

17/09/2016

Un témoignage épilepsie

"Bonjour,

Pour nous l'épilepsie nous est tombée dessus en mars dernier. Seulement, cela faisait un an en fait que notre fils de 4 ans faisait des crises mais les médecins m'avaient dit que le problème venait de chez moi et que j'étais trop fusionnelle. Résultat en rentrant en métropole, mon fils faisait environ 5 à 6 crises par jour. Depuis il a été mis sous traitement, traditionnel (200mg matin et soir, et l... 20 mg le matin, et 10 mg le soir). Le premier ne me dérange pas trop mais le deuxième a vraiment des effets secondaires sur mon fils (crises de colère, de panique, hallucinations). Les médecins n'arrivent pas à trouver d'où proviennent ses crises. Ils nous ont fait arrêter le traitement un jour pour lui faire un EEG, résultat 2jours après il a fait 8 crises en moins de 12h. Son cerveau a ramassé, et il a beaucoup régressé.

Je ne suis qu'une débutante en la matière, mais j'ai découvert qu'il y a plusieurs sortes d'épilepsie. Ainsi pour mon fils, il s'agit d'épilepsie clonique, sans convulsions mais avec mouvements violents et incontrôlés de la tête et des bras. Depuis la mise en place du traitement, ces sortes de crises ont disparu en partie, mais il semble qu'il y ait des court-circuits dans son cerveau qui font qu'il répète des phrases ou des mots en boucle. Il est en retard d'un point de vue mental, ce qui fait qu'un médecin m'avait lancé en regardant mon fils, qu'il était autiste. Sans aller plus loin, j'ai pris ce diagnostic dans la figure avec tout ce que cela peut impliquer moralement. Nous avons donc été orientés vers une psychiatre de notre ville qui elle a démenti le diagnostic, et nous a envoyé direct aux urgences quand elle a vu une crise. D'où ensuite les examens qui ont révélé l'épilepsie. Notre fils a un retard mental du à ses crises qui n'ont pas été traitées pendant un an faute d'écoute sérieuse des médecins. Nous avons réussi à obtenir une AVS pour l'école, mais c'est difficile à vivre quand les moqueries se font ou quand on entend la maîtresse dire, 'je lui fait rien faire car il ne sait rien faire". Donc en plus de l'épilepsie, nous devons gérer le retard et les troubles du comportement. Je ne compte plus les EEg pratiqués, avec aucune réponse au bout, et à chaque fois, L********** en ressort un peu plus traumatisé. Ce n'est pas facile à vivre, mais nous nous battons chaque jour et heureusement nous avons une psychiatre qui fait beaucoup pour L***********.

De mon côté pour L***********, nous avons aussi suite à la lecture du livre "la solution magnésium" du Dr Mousain Bosc fait des recherches sur internet. Suite à notre adhésion à l'association Remedya le médecin homéopathe nous a prescrit un traitement au magnésium à la fin du printemps 2016 (car il a fallu attendre 2 mois pour avoir Rendez-vous). Il a fait de gros progrès grâce à cela. Je vous conseille pour les enfants qui ont des troubles du comportement de croiser les informations avec votre moteur de recherche favori. Nous avons pu constater grâce aux examens sanguins spécifiques, qu'il était en grosse carence de magnésium.

"

Bonjour Marie,

 

Comment allez-vous? J'ai vu que vous étiez toujours aussi active.

L**** va mieux, il n'a pas fait de crises depuis l'été, et du coup, il progresse de jour en jour. Il ne va pas passer en Cp mais reste en grande section. Il a fait d'énormes progrès en parole, et il joue beaucoup plus avec les autres. Il est inscrit à la natation et maintenant il arrive à traverser la piscine sans ceinture ni brassard, ce qui est une grande victoire pour lui et ce dont il est très fier. Il accuse toujours un retard par rapport aux enfants de son âge mais il progresse à son rythme et pour nous c'est le plus important. Il sait toutes ses lettres, et ses chiffres, son plus gros problème réside dans l'écriture. Il va commencer les séances d'orthophonie, en septembre et nous avons décidé d'arrêter les séances de psychomotricité que nous trouvions peu efficaces avec lui. Nous avons toujours des problèmes pour le coucher, mais la pédopsychiatre trouve également qu'il a beaucoup évolué et qu'il recommence son développement là où il l'avait arrêté.

Voilà pour les nouvelles, pour vous j'espère que cela va bien aussi. Vous pouvez citer mon témoignage si cela peut aider ou encourager des familles, il n'y a pas de souci.

Je vous souhaite bonne continuation.

A bientôt! ""

Concernant les témoignages, notre association change ville et prénom ou ne les indique pas. Nous ne citons jamais les noms de famille.

11/09/2016

Newsletter de septembre 2016

Bonjour à tous,

Tout d'abord, pour ceux qui nous suivent, nous n’avons finalement pas fait la réunion grand public, sa date (vendredi 9 septembre au soir) étant peu porteuse de public.  

Dans les lignes qui suivent nous allons évoquer le nouveau complément nutritionnel (nous gardons son nom pour nos soutiens car il a déjà été en rupture de stock), certains objets de notre association et en final une perspective que nous espérons voir se concrétiser bientôt!   

Certaines familles ont testé cet été le nouveau complément alimentaire spécial hyperactivité/épilepsie. Comme il n'y avait pas d'école/ de cours,  les retours que nous avons concernent surtout son prix. La plupart des familles qui nous en ont parlé sont en effet passé d'un magnésium deuxième génération à un produit de dernière génération. Les premiers si ils sont d'un moindre coût n'ont pas la même assimilation intestinale. De plus, il n'est pas acidifiant, il est sans lactose, sans gluten et sans Ogm. 

Pour nous par contre, le prix nous choque moins car pendant des années nous avons fait faire à nos frais une préparation magistrale dans une pharmacie spécialisée afin de la coupler au magnésium. Cela a permis aussi de tester depuis 2006, un très grand nombre de ce produit à base de ce minéral (marin, homéo, à libération prolongée, à base de plusieurs sels de MG (*)etc ....  ). Jusque là trois grandes familles de magnésium existaient. La première génération se composait de sels inorganiques – chlorure, sulfate, oxyde de magnésium – et possédait des effets très laxatifs. Le magnésium marin, qui est un chlorure, peut ne pas être recommandé à tous : il contient du sodium et possède aussi un effet laxatif. La deuxième génération à base de lactate, pidolate ou aspartate est mieux absorbée par l’organisme. La troisième génération conçue avec du magnésium liposoluble (glycérophosphate de magnésium) n’a aucun effet laxatif. Ces magnésiums sont quelques fois associés à un acide aminé et/ou des vitamines. Nous trouvons ainsi que ce produit de dernière génération de MG est nettement au-dessus des autres.  Concernant son tarif, les adhérents peuvent demander un code de réduction, ensuite il y a possibilité d'achat par plusieurs unités ce qui dispense souvent aussi des frais d'envoi. 

Sinon, c’est aussi l’objet de notre association, faire en sorte autant que faire se peut qu'il n'y ait pas de médecine à deux vitesses. Ainsi nous avons été informés qu'un médecin micro-nutritionniste demandait 300€ (trois cents). L'autre écueil sinon est que depuis la création de notre association (en 2009), un grand nombre de nos médecins correspondants sont soit partis à la retraite ou bien n'acceptent plus de nouveaux patients ou ont plusieurs mois d'attente. Ainsi, une de nos premières questions aux familles qui nous soutiennent financièrement est de savoir si un médecin dans leur secteur d'habitation est ouvert à une telle prise en charge. Au départ, nous nous contentions de diriger les familles vers la nutrithérapie mais souvent les praticiens s'étaient formés pour pratiquer la médecine anti-âge ou esthétique. Là, notre association a affiné son approche mais il reste que nous avons peu de spécialistes vers qui orienter les familles. Nous gardons donc leurs coordonnées aux adhérents.  En effet, en 2008, le nom d'1 pédiatre a été diffusé dans la presse. Son secrétariat a été submergé de demandes de rdvs. Il a été obligé de refuser toute nouvelle patientèle. 

Notre association, Remedya souhaite recueillir des témoignages pour que des services hospitaliers lancent une étude scientifique sur les bienfaits du magnésium. Il y a d’ailleurs une pédopsychiatre française qui a testé ses effets sur sa fille. Vu les résultats elle s’est rapprochée d’une bénévole de notre association. Elle tente maintenant de convaincre ses collègues et son chef de service de lancer une étude sur le sujet. 

 Je vous souhaite un bon mois de septembre ! 

Marie - Association Remedya

(*) MG = Magnésium

Nb, les commentaires sont ouverts, il suffit de cliquer sur ce mot ci-dessous. 

04/09/2016

Eté 2016, témoignage de l’ouest de la France.

Bonjour à tous,

Notre association a reçu des nouvelles d'une famille adhérente depuis fin avril originaire de l’ouest de la France. Nous vous faisons partager l’évolution de ce jeune garçon du mois d'avril 2016 à ce mois de septembre. 

Bonne lecture

Marie - Association Remedya. 

Le 08 avril 2016 à 10:56, L <l.l@wanadoo.fr> a écrit :

Bonjour, Je me rapproche de votre association suite à des recherches internet. Mon fils de 7 ans est en CP. Il va y avoir un bilan médical début mai. C’est suite à la pression importante de la part de l’école.  Il présente un retard dans les apprentissages avec des mouvements de ses mains et de ses doigts liés au stress.  Notre famille est épuisée.

Le 9 mai 2016 , l.l@wanadoo.fr> a écrit :  Résultats du bilan réalisé à l’hôpital trouble de l’attention, grande fatigabilité. 

 Le 13 mai 2016 à 22:36, l.l@wanadoo.fr> a écrit :

 …. beaucoup de tension lié à la pression de l’école et donc Grégoire le ressent et le couple se fatigue avec une histoire de vie pesante: 

La grossesse a été éprouvante, avec beaucoup de stress car nous avons perdu un premier enfant 1 an avant. Grégoire est au courant qu'il a eu 1 frère. il a une petite soeur de 4 ans et demi, qui va bien, pas de problème à l'école, et un fort tempérament ! 

Grégoire présente 1 immaturité importante, anxiété++, petite voix, petite corpulence: très fin (20kg)

Il n’est pas du tout sucré, il est plus salé, alimentation équilibrée, avec fruits, légumes. Il est plus viande que  poisson, pain le matin

Il n'est pas scolaire Il est très fatigable, dort rapidement. Il fait du poney le samedi matin, il n'est pas sportif, plutôt intérieur et dur à bouger, mais on va se balader, il aime l'escalade  

Moi je suis de nature très anxieuse mais je le gère. Nous sommes un couple avec ses hauts, ses bas  mais présents tous les 2 avec un entourage familial et amical. 

D’autre part nous connaissons bien les compléments alimentaires car nous avons essayé seuls en commandant dans des laboratoires  …  (budget important) mais…pas d'amélioration au niveau de la concentration. 

Il est à sa 8ième séance de neurofeedback et nous en sommes ravi car effet positif depuis avec amélioration langage et plus mature

Pour le moment nous n'avons pas donné suite à la proposition du traitement par méthylphénidate

Je suis en contact régulier avec un magasin de produits naturels. 

 ——-

 Le 04 septembre 2016 à 15:32, L <l.l@wanadoo.fr> a écrit :

 Cet mail pour vous donner des nouvelles concernant le rentrée scolaire, qui c’est bien passé, Grégoire  est passé en ce1

Il semble plus apaisé avec l’ensemble des compléments…nous sommes en relation avec le spécialiste que vous nous avez conseillé. Il est très aidant

Nous avons fait une partie des bilans demandés (ceux que notre laboratoire d’analyse médicale peut faire en payant….) car aucun médecin de notre secteur ne veut nous les prescrire…

On vient de recevoir, hier, le colis pour tester les neuromédiateurs que nous comptons faire dans les prochaines semaines

Nous sommes plus sereins pour cette rentrée scolaire

Je fais beaucoup de pub sur le style de traitement que prend Grégoire. Nous sommes nombreux dans le secteur ayant des besoins pour nos enfants en difficulté scolaire, dys… mais nous sommes dépourvus de professionnels qui adhèrent à ceci,  et donc, je partage le magnésium dernière génération…mais de ce fait ça part vite….nous ne désespérons pas de trouver un médecin qui soit vraiment ouvert….mais quand?  j’espère le plus vite possible…

Pas de problème pour partager nos échanges, nous sommes vraiment heureux que cela puisse être fait....

 Merci à vous pour tous vos conseils et votre partage, nous nous sentons moins seuls

 

 

06/08/2016

Ecrit d'une maman pour son fils Tdah

Bonjour

Voici ci-dessous le copié/collé d'un écrit d'une maman d'enfant Hyperactif et en déficit d'attention. Nous le prenons en charge et nous espérons pouvoir vous donner de ses nouvelles d'ici trois mois (si consentement des parents. 

Marie Association Remedya 

"Lorsqu'il était petit, disons entre 2 et 5 ans, il faisait beaucoup de crises violentes (pleurs, cris, frapper, lancer des objets etc.) et nous ne comprenions pas trop pourquoi puisque nous sommes relativement des parents calmes et il n'y a aucune violence dans notre foyer.

Il a parlé sur le tard et avait beaucoup de mal à s'exprimer verbalement. Nous avions pourtant une bonne communication entre nous dans la famille et nous favorisons le dialogue, l'encourageant à s'exprimer avec des mots plutôt que des pleurs. Nous voyons bien maintenant que c'est parce qu'il avait du mal à s'exprimer qu'il prenait la voie facile des cris pour se faire comprendre.

Lorsqu'il était en garderie, il faisait mal aux autres enfants... c'était très difficile à gérer car nous n'avions pas idée d'où cela lui venait. 
Pour la suite, l'entrée scolaire s'est relativement bien passée sauf qu'en CP première année, où il doit rester assis toute la journée contrairement à la maternelle où c'est le jeu qui prime, il n'était pas du tout intéressé à cette nouvelle façon de faire. Les débuts d'apprentissage de lecture ont été plutôt pénibles. Mais aucun de ses professeurs n'ont sonné l'alarme car il a finalement appris à lire et à écrire comme tous les autres... mais de peine et misère et avec beaucoup de pleurs.

C'est seulement en CM1 que l'alarme a été sonnée car il a 1 prof très compétente et sévère mais qui a aussi été TDA dans son enfance et qui est dyslexique... elle connaît les symptômes.

Je crois que les symptômes les plus évidents dans son cas sont l'impulsivité et l'impossibilité de demeurer assis longtemps sur une chaise et la facilité à se laisser distraire, sans compter la mémoire court-terme. Il est très peu sûr de lui.  

Je me suis aussi longtemps culpabilisé comme mère car lorsque j'étais enceinte de lui - quoiqu'il a été désiré vivement - je suis tombée, après beaucoup d'épreuves, dans une grosse dépression. 

Mais à travers tout cela, il est un charmant garçon avec un coeur immense. Je crois que ces enfants sont des boules de feu qui ne demandent qu'à être aimés tels qu'ils sont... Il demande aussi beaucoup d'affection maternelle et paternelle... c'est un puits sans fond. Il a toujours besoin d'être rassuré et reconnu. Si son entourage, ses professeurs et amis l'aimaient autant que nous l'aimons, je sais qu'il pourrait passer au travers n'importe quoi... ce n'est pas facile pour tout le monde d'aimer ces enfants sans condition. Aussi, contrairement à nous, ils en ont 20 ou 25 à s'occuper tandis que nous en avons deux à aimer. Mme Baguin "

01/08/2016

Newsletter d'aout 2016

Chers lecteurs,

Voilà un mois de vacances de passé pour nos enfants (nos jeunes). Il est temps d'envisager la mise en place d'un traitement à base de complément nutritionnel. Il y en a un nouveau "spécial TDAH" qui vient de sortir. Il ne se trouve pas en pharmacie. Il vient d'être en rupture de stock, ainsi nous réservons ses coordonnées à nos adhérents et sympathisants (soit ceux qui s'engagent à nous faire un témoignage). La réédition de ce produit s'accompagne d'une bonne surprise, son goût a été amélioré. Si vous voulez être à la pointe d'une autre prise en charge pour l'hyperactivité et/ou le déficit d'attention, nous ne pouvons que vous inviter à nous rejoindre.  

Nous vous souhaitons un bon mois d'aout ! 

Bonne navigation sur ce site

Marie

Nb le formulaire de contact se trouve dans une colonne (version Pc ou Mac) sinon envoyez nous un commentaire en cliquant sur ce mot ci dessous 

24/06/2016

Témoignage Val de Loire

Premier email octobre 2015

Nous habitons XXXX. Nous avons 2 enfants (jumeaux), Gaétan a donc une soeur jumelle. Ce qui me semble important de mentionner dans son parcours; il s'agit d'un enfant qui est né avant terme (8mois) et qui a beaucoup souffert de problèmes liés à l'alimentation (surtout par rapport au lait administré à la naissance étant donné que je n'ai pas pu allaiter car trop stressée par la situation). Sa soeur semble moins souffrir de troubles de la concentration bien que atteinte également. Etant donné les problèmes "digestifs" de mon fils, j'ai entamé il y a +/- 1 an, un régime pauvre en sucre et en féculent, ce qui je dois dire l'a beaucoup aidé par rapport à ses problèmes digestifs (constipation, diarrhées... ). Par contre les troubles de la concentration l'handicapent beaucoup au niveau de sa scolarité (son écriture est également très lente et pas toujours très lisible, difficultés par rapport à des notions spatiales (géométrie) et grandes difficultés dans la compréhension des consignes.... ) Selon l'indication du neuropédiatre nous lui avions administré du méthylphénidate il y a 3 ans (pendant une durée de 1 an à une dose de 10mg par jour), je dois admettre que cela a bcp aidé notre fils au niveau scolaire. Cependant nous avons décidé d'interrompre ce traitement car selon  nous, ce médicament ne règle pas le problème, il ne fait que le "masquer" + les effets secondaires (mauvais sommeil, perte d'appétit, retard de croissance...). A ce jour, mon fils affronte donc seul ces troubles de la concentration sans aucun remède médical, donc beaucoup de souffrances pour lui et donc un manque d'estime de soi (malgré une intelligence semble t'il dans des normes supérieures).

 J'ai donc réalisé des test auprès d'un laboratoire, qui confirme un problème au niveau des neurotransmetteurs, une supplémentation en complément nutritionnel a ainsi été évoquée entre autres. Je peux vous faire parvenir ces test si vous le souhaitez.

 

Si la magnesium peut constituer une solution pour mon fils, j'aimerai bcp avoir de l'aide à ce sujet. Est-ce que le docteur Moussain intervient encore à ce sujet? cela fait des années que je cherche par moi-même, je refuse de baisser les bras en  me disant qu'il doit certainement y avoir une cause par rapport à tous ces enfants souffrant de ces problèmes.

 D'avance un grand merci pour votre aide.

Email de juin 2016

Mon garçon va toujours aussi bien. Il prend ses compléments nutritionnels quasi quotidiennement. L'entretien entre le médecin bénévole de votre association et le pédopsychiatre de mon fils n'a pas eu de suite. Il campe sur ses positions. C'est incroyable comme il est difficile à un médecin en exercice de présenter des travaux qui peuvent déranger de grands laboratoires. Ceux qui ont vu le film retraçant la vie de Pasteur ont remarqué comme la majorité des médecins discréditaient ses travaux. Il semble en être de même à présent, surtout face à certaines grandes puissances économiques que représentent des laboratoires à portée internationale, qui ont parfois des lobbyistes influents pour aider à disséminer leur façon de voir les symptômes ou les traitements. Et que faire face à des autorités sensées nous prémunir contre les risques médicamenteux et qui mettent plusieurs années, parfois, à réagir après de graves méfaits de médicaments auxquels ils ont donné une Autorisation de Mise sur le Marché  ? 

Pourquoi prescrire tout de suite des médicaments qui sont sur la liste des 77 médicaments sous surveillance accrue de l'AFSSAPS, alors que l'ont peut, dans un premier temps, faire faire les tests (mais plus poussés que les tests habituels) des neurotransmetteurs ? Le tout est de trouver un praticien en exercice qui accepte de les prescrire.

Je vous souhaite un bel été 

19/06/2016

Demande d'aide du nord de la France

Chers lecteurs, Nous vous prions de trouver ci-dessous le copié/collé du premier échange avec une nouvelle famille.

Bonne navigation sur ce site L'admin de l'association Remedya

""Bonjour, Je m'appelle Said D..., je vous écris de XXX. Je viens de découvrir aujourd'hui votre blog/site. J'ai une fille de 9 ans qui entre en CM1 en septembre. Elle est dans une école extrêmement élitiste. Depuis qu'elle est en CP, les instituteurs me disent qu'elle a des " soucis de concentration". C'est une fille très vive et éveillée mais extrêmement distraite rêveuse (tout comme, je l'étais à son âge...) Elle obtient une moyenne de 73-75% mais dans cette école, c'est un résultat vu comme faible... Ses résultats ne sont pas, selon moi représentatifs de ses capacités. Car, à la maison, je refais les mêmes exercices ou d'autres encore plus compliqués et elle les réussit sans problèmes et sans aide. Je lui ai fait faire toute une batterie de tests neuropsychologiques, mais  3 semaines et 350 euros plus tard, il n'est pas confirmé qu'elle souffre d'un problème d'attention. Un léger manque de confiance en soi et un manque de maturité justifient les "scores" obtenus en classe. D'ailleurs et pour couper court aux insinuations des professeurs, je lui avais fait passer un test de QI qui révèle qu'elle a un QI qui la situe dans la moyenne supérieure... Malgré tout cela, j'ai hésité à lui donner du méthylphénidate  car j'en ai ras-le-bol que ma fille soit dans les derniers de sa classe. Je l'ai évidemment pas fait... Maintenant je lis avec joie qu'un nouveau complément nutritionnel pourrait l'aider à être plus concentrée sans passer par une voie médicamenteuse plus lourde... J'aimerais donc savoir ce que votre association peut nous apporter. Bien à vous, Said D ""

30/03/2016

Galère à la pharmacie

Bonjour ou bonsoir,

Mes deux "ados" prennent des compléments nutritionnels. Me voilà de retour de la pharmacie (très grande et grand parking).

J'ai tout trouvé sauf le magnésium habituel ... en rupture de stock. Donc j'ai cherché un produit équivalent. J'ai éliminé les "magnésium " de deuxième génération car trop dosé en B6 (cela finit par fatiguer), ceux à base de magnésium marin car on n'a jamais trouvé ça très efficace, ni ceux en oligo éléments d'ailleurs. J'ai pris le temps de lire les compositions des autres produits mais ils étaient tous à base d'oxyde de magnésium et ça non plus c'est pas top. Restait celui avec édulcorant sachant que ces derniers ne font pas amis/amis avec les bonnes bactéries de nos intestins (et donc empêchent l'assimilation des nutriments). 

Je vais essayer une autre officine  au plus vite.

Au plaisir de vous lire (les commentaires sont ouverts, il vous suffit de cliquer sur ce mot en bas de cette note) 

L'admin' 

22/03/2016

Avant/après la visite d'un psychiatre prescripteur de micronutrition, aromathérapie, etc ....

Bonjour,

Toute cette semaine notre association vous fait profiter des retours (en italique) sur la prise en charge d'un psychiatre dont nous apprécions les prescriptions. 

Profil : Garçon né en 1997 - Déficit de l'attention, rêveur, dyslexie-dysorthographie.

"Mika a une association de micronutrition et aromathérapie. Il dort mieux. Il est un peu plus concentré en classe ( environ 30 minutes de plus). Pour la maman il est moins impulsif, plus tranquille. Pour le père il dort mieux, et révise mieux le soir. Les enseignants trouvent qu'il se comporte mieux."

 

14/03/2016

Témoignage du centre de la France

Une dame nous a contacté en 2015 pour sa petite fille (9 ans à l'époque) présentant des troubles de l'attention et d'hyperexcitabilité.

Elle nous écrit ce jour pour nous donner de ses nouvelles (en italique et en gras).

" Line* a fait de gros progrès au bout de 4 à 5 mois de prise de compléments nutritionnels. Alors qu'il avait été question de redoublement, elle a été sélectionnée pour un concours d'orthographe. Ce qui m'ennuie, c'est que ses parents ne sont pas persuadés que l'amélioration est due à cette prise en charge. Elle en prend donc de façon trop irrégulière. Au début, elle avait de gros problèmes de compréhension des consignes, des grosses difficultés à se concentrer, on lui disait à l'école "qu'elle était bête" et quel changement depuis cette médication !

Elle présente encore des moments d'hyperactivité motrice généralement le soir en rentrant de l'école. A ce moment là, elle ne reste pas en place, bouge tout le temps mais pas le reste de la journée.

Elle est toujours assez "speed", mais parait bien dans sa peau. 

C'est un plaisir de la voir comme cela ! Merci . Madame ....

NB : Vous pouvez si vous le souhaitez, mettre mon témoignage sur votre site."

* Le prénom a été changé. Nous n'indiquons jamais le nom de famille. 

Du fait de son adhésion, cette dame a eu la communication des coordonnées d'un spécialiste du tda avec et sans h pratiquant les compléments nutritionnels. 

 

03/03/2016

Extrait du formulaire de contact - février 2016

Bonjour,

Il vous est possible d'entrer en contact avec notre association via le formulaire situé en colonne du site internet www.remedya.hautetfort.com . A titre d'exemple, nous vous avons copié/collé une demande d'aide d'un nouvel adhérent.  

Bien à vous L'Admin

"Mon petit fils est hyperactif (avec manque de concentration) et de grosses difficultés scolaires (alors que c'est un enfant très intelligent). Nous avons essayé l'auto-médication. Il faut avouer qu'après 15 jours de traitement il n'y a pas de résultats probants. C'est dommage car nous avons cru que se serait super. Nous ne voulons pas en arriver à un traitement plus lourd avec le méthylphénidate. Ainsi, nous souhaitons adhérer à votre association."

02/03/2016

Témoignage d'une professionnelle de santé

Bonjour

A l'occasion d'une adhésion, l'association a appris que c'était une infirmière qui avait communiqué nos coordonnées. Nous nous sommes approchés d'elle pour la remercier. Voici sa réponse.

"Pendant des années j’étais persuadée que cette maladie avait été créée par les laboratoires pharmaceutiques. Quand j’ai appris en cours quel était le traitement, je n’ai pas compris comment on pouvait faire ingérer un tel médicament à son enfant.  Pour moi un enfant hyperactif était un enfant avec beaucoup plus d’énergie que les autres, une énergie à apprendre à canaliser, certes pas facile mais de là à donner du méthylphénidate…. Le traitement de l’hyperactivité est un médicament dérivé des amphétamines, donc pas étonnant que d’un coup les enfants se mettent à écouter à l’école travaille et ont de nouveau de bonne note, mais à quel prix…. J’ai vu pas mal de reportage issu des Etats-Unis où ce médicament est devenu commun et au moindre échec scolaire, à chaque petit débordement d’énergie les parents mettent leurs enfants sousméthylphénidate… il faut savoir que ce médicament peut être pris à partir de 6 ans… Aux Etats-Unis ce médicament fait un ravage…. J'ai rencontré à mon école d'infirmière une autre étudiante. Celle-ci m’a parlé de son frère hyperactif. Je lui ai exposé à l’époque mon point de vue. Le sien était totalement opposé, elle m’expliqua que son frère l’était réellement, que je me trompais sur toute la ligne, que sa famille était dans le plus grand désarroi, son frère faisait 5 sports différents (judo, foot, gym….). Donc avec les entrainements, les matchs, l’école, les activités en famille, même avec toutes ces activités, même avec parfois une bonne claque afin de le calmer, il ne s’arrête jamais, une énergie inépuisable peut importe le nombre d’activités… Sa famille n’avait pas opté pour le traitement médicamenteux malgré les circonstances, j’ai pu réellement comprendre le réel problème quotidien qu’elle vivait avec sa famille, en clair ils étaient désemparé, ils ne savaient plus quoi faire, j’ai été vraiment attristée de la situation. J'ai voulu l'aider. J'ai fait des recherches sur le net pour connaître des solutions alternatives au méthylphénidate et je suis tombée sur votre association. Je suis contente que cette famille a pu faire appel à vous. Cordialement MF L..."

28/01/2016

UP (01/2016) : Tableau d'honneur pour cette maman et ce pédiatre !

Bonjour ou bonsoir,

Connaissez vous l'histoire des trains qui arrivent à l'heure? Non, on n'en parle jamais c'est comme acquis. Pour nous à l'association c'est les histoires sur les bienfaits de la micronutrition qu'on ne voit jamais ou rarement. Les parents tournent bien vite la page. Et puis il y a des "pépites" qu'on aimerait lire plus souvent  

Ainsi, j'ai reçu un courrier manuscrit d'une maman accompagné de son adhésion. Je ne peux résister à vous le faire partager en le tapant au clavier afin de préserver son anonymat.

Bonne lecture 

Marie

Association Remedya

Octobre 2014

Mon fils aîné de 4 ans a eu un développement particulier avec des troubles du comportement. Il est pris en charge par une orthophoniste depuis l'âge de 3 ans (il ne parlait toujours pas) puis par la suite par un pédiatre en parallèle.

A ce jour il n'y a toujours pas de diagnostic de posé. Il a été mentionné TSA, autiste atypique, ...

Dès la première rencontre avec le pédiatre il m'a été conseillé de donner de la micronutrition à mon enfant (je crois que j'ai eu beaucoup de chance) 

Son comportement s'est rapidement amélioré et avec les différentes rééducations ses progrès sont très rapides et surprennent tout le monde. Mon fils devient un enfant comme les " autres ".

J'ai voulu profiter des vacances d'été pour l'arrêter, grave erreur : son comportement est devenu comme avant. 

J'ai redonné le complément nutritionnel du départ et tout est rentré dans l'ordre ... 

J'ai fait des recherches sur internet sur ce sujet. J'ai découvert votre blog et votre site internet.

La piste de la nutrithérapie a l'air d'être prise au sérieux par le pédiatre. Mon fils doit prendre une autre forme de complément et je dois faire le point avec lui deux semaines après.

Je suis fortement convaincue du lien entre une carence et l'état de mon fils. 

Un grand merci pour votre association pour faire connaître et reconnaître les bienfaits de la micronutrition.

En restant à votre disposition ..... Madame X ...

Mes commentaires sur le blog en cliquant ici petille.midiblogs.com/suite-au-tableau-d-honneur-publie-sur-le-site-internet

 Concrètement étant une association, nous allons envoyer une copie du courrier (rendu anonyme) de cette maman d'abord à un médecin auteur de plusieurs études en pédiatrie mais également à un service pédiatrique d'un grand hôpital français qui se penche sur la question.

JANVIER 2016 - L'association reçoit ce jour une actualisation du cas de ce jeune enfant 

 

Bonjour,

 Voici des nouvelles récentes sur le développement de mon fils. Il vient tout juste de fêter ces 6 ans. Pour nous toutes ses difficultés sont terminées  depuis plus de 6 mois.

En effet la micronutrition ainsi qu’une nouvelle forme de neurologie ont selon moi permis à toutes les prises en charges (orthophonie, psychomotricienne, ergothérapeute.....) prodiguées d'être beaucoup plus efficaces. La micronutrition a permis de rééquilibrer les dysfonctionnements qui existaient dans son organisme. Les autres thérapies ont permis de corriger toutes les difficultés de développement.

 

 Depuis octobre 2015 nous n'avons plus aucun rendez vous, plus aucune prise en charge, plus d'AVS à l'école. La maitresse de cette année ne voit aucune différence avec les enfants de son âge. Il a tout à fait le niveau scolaire et est très bien intégré dans sa classe. Il se concentre en classe, il n’a plus de problème de sommeil et il est plus facile pour nous de lui donner une éducation également. Il réclame tout le temps d'aller à la cantine et au centre de loisirs pour passer beaucoup de temps avec les copains. Pour un enfant qui avait des troubles relationnels, je trouve ça plutôt génial. Les animateurs du centre de loisirs l'ont beaucoup aidé aussi à changer sa façon d'interagir avec ces pairs.

 

Cela reste un enfant très dynamique qui a besoin d'avoir des journées bien remplies, mais il peut rester des heures à faire des dessins, de la peinture ou des jeux calmes assis à une table, avec des temps où il peut courrir, sauter se défouler. Bref, un enfant comme les autres avec son caractère.

 

Nous continuons toujours une prise en charge micronutrition mais qui évolue avec le temps, il grandit, ses besoins changent. Notre vie de tous les jours a également bien changé, c’est plus apaisé. il est très sensible à la prise de ces compléments alimentaires et de l'équilibre de son alimentation, il sent lui même la différence. Bien sur des extras lui sont autorisés, du coup il sait rester raisonnable (les bonbons par exemple) et n'abuse pas.

 

Pour nous la galère a duré plus de 3 ans et demi mais il y a une fin. Au début ça parait long, les changements ne sont pas forcement immédiats, parfois on ne les voit même pas, les progrès s'enchainent. Quand on fait le bilan on se rend compte finalement que les progrès ont été rapides et importants. Il ne faut pas hésiter à se faire aider, entourer, aller chercher de l'aide de partout, ne pas faire attention au jugement des autres, certains peuvent être méchants, blessants, mais d'autres rencontres peuvent être superbes et bénéfiques. Surtout croire en ses enfants, ils regorgent de surprise!!!

 Merci encore pour l'association Remedya et pour tout les conseils qu'elle a pu m'apporter en plus.

 à bientôt

 

27/01/2016

janvier2016, témoignage de la maman d'Erik sur la micronutrition pour le tdah

Avant le 2 février 2011 : Erik a commencé à montrer une grande "agitation" à partir de l'âge de 2 ans. Comme mon mari a un travail qui l'oblige à changer régulièrement de région, je me retrouve à assumer le quotidien presque toute seule. Quand son papa est là, notre fils est un peu plus calme. Malgré tout, celà n'évite pas ses problème de concentration. Sans qu'il y ait eu de test pour diagnostiquer le TDAH, le pédiatre hospitalier que je voyais depuis plusieurs années a prescrit du méthylphénidate, ce qui aide bien Elie dans sa vie scolaire. Il a maintenant des amis, avant les enfants l'évitaient et il disait être un "extra-terrestre" et avoir envie de mourir. Il n'arrive pas à trouver le sommeil et est tjrs anxieux. J'ai vu des tas de médecins et essayé toutes sortes de "remèdes", mais sans bcp de succès. Parfois, je suis à bout et violente verbalement avec mon fils, ce qui ne sert à rien. Quand mon mari est là, en dehors des vacances scolaires, il prend le relais et fait le lien avec les enseignants qui ont mis en place un projet de réussite scolaire, sans lui en parler. En effet, il ne supporte pas que l'on parle de son problème, ni qu'on lui fasse des compliments d'ailleurs.
 
18 février 2011 : Après avoir vu un reportage à la télévision et être allée surfer sur le forum de leur site, je suis tombée sur un témoignage faisant référence à un colloque animée par le Dr ...., avec qui j'ai pu prendre contact. Donc, nous arrêtons le méthylphénidate et supplémentons notre garçon avec de la micronutrition.
 
 25 Mai 2011 :  Mon fils est maintenant supplémenté depuis 3 mois. EXTRAORDINAIRE. Après qq semaines : plus aucun tic, appétit d'ogre, poussée de croissance, plus de difficultés d'endormissement, bons résultats scolaires et surtout plus d'agitation en classe et de problème de concentration. Bref, on n'arrive à peine à y croire et pourtant c'est vrai. 
Moi qui avait toujours l'impression d'avoir un troupeau d'éléphants dans mon salon quand il regardait la télé, aujourd'hui, plus de déplacements inconsidérés, plus de cris, uniquement les réactions d'un enfant "ordinaire" devant une émission qui le passionne.
Aussi, lui qui était sujet à des rhumes et rhinos à répétition, ne m'en a pas fait un seul depuis 3 mois.
De plus, il est aussi beaucoup plus autonome et prend des initiatives. Il prépare son petit-déjeuner seul, fait les choses sans que l'on soit obligé de répéter des centaines de fois.
Du coup, nous lui confions de petites tâches avec son papa, l'autorisons à aller faire du vélo dans le village et il va seul plusieurs fois par semaine au collège.
Le vie a énormément changé et les disputes se font plus rares.
 
27 juillet 2011 : Le méthylphénidate, pris pendant 4 ans présentant plus d'inconvénients que d'avantages (13 effets indésirables induits pas ce médicament ou accentués pas celui-ci), la supplémentation en Micronutrition.... a été mise en place depuis 5 mois et aujourd'hui, nous ne reconnaissons plus Erik . Il se tient tranquille dans les magasins, au restaurant, dans les musées. Il vient d'entamer sa 3ème semaine de stage sportif en internat et semi-internat et aucun problème à signaler.
 
Août 2011 : à l'occasion de ce mois de vacances pour toute la famille, nous avons diminué le traitement. Résultats au bout de 15 jours : les tics reviennent avec l'excitabilité.
 
Novembre 2011 : Après deux mois de scolarisation, résultats scolaires en constant progrès, relations avec profs et élèves ordinaires. La fatigue du trimestre aidant, un tic est de retour avec angoisse et énervements, mais rien de comparable avec le passé. Analyse sanguine en cours de réalisation pour nouvelle prescription par le Docteur ......
 
Voilà un petit journal résumant la situation.

*********************************************************************************

Merci beaucoup à le maman d'Erik . Vous qui nous lisez, sachez que cette histoire n'est pas isolée. Tous les parents que nous avons aidés ne nous font pas de témoignages écrits. L'association va  rendre compte de ses nombreux retours positifs  lorsqu'il y a des réunions sur l'hyperactivité ou le déficit d'attention en faveur de la micronutrition. Nous tentons d'être précis, factuels, d'enlever toute émotion car il y a vraiment un "avant" et un "après"grâce à cette prescription. Les médecins que nous rencontrons nous répondent "vous avez eu de la chance", c'est "l'effet placebo', "c'est psychologique". Et alors quand bien même, cela ne vaut il pas le coup en regard du rapport bénéfice/risque d'administrer à nouveau ce traitement qui avait fait ses preuves dans  les années 1980 dans un hôpital parisien juste avant .....l'autorisation de mise sur le marché du méthylphénidate!

NB  Ce traitement ne peut être pour l'instant interrompu que quelques jours. Néanmoins,  ce ne sera pas un traitement à vie. Elie pourra distancer les prises jusqu'à ne plus faire que des cures saisonnières. 

Janvier 2013 : Elie est ado Il va comme un ado .... Sa maman a un collègue qui connait bien la nouvelle ministre de la santé. Elle lui a donc fait un courrier pour lui expliquer les bienfaits du magnésium. A suivre donc ....

====

Janvier 2016

Un petit UP concernant Erik. L'association l'a rencontré l'été dernier. C'est un très grand et bel adolescent. Sinon il a été responsable d'un projet européen lorsqu'il était au collège. Cela lui avait donné confiance en lui.                 Il a eu une année de seconde difficile car il était dans un lycée très sélectif. De plus il ne voyait pas l'intérêt de prendre son traitement. Il a changé d'établissement scolaire à la dernière rentrée. Il y a rencontré un jeune qui est soigné comme lui avant. La conversation est venue car son camarade lui a fait remarquer ses nombreux tics et de la façon d'y pallier. Il a donc demandé à sa mère de racheter ses boites. Les relations sont au beau fixe. Les bulletins scolaires sont en nette amélioration.   

Nb la ministre de la santé n'a jamais répondu à la lettre de la maman d'Erik  


 

22/01/2016

Témoignage du sud ouest (actualisé janvier 2016)

Bonjour

Voici un témoignage concernant un jeune qui présentait notamment un déficit d'attention dirigé vers nous par un médecin de ville. 

Bonne lecture

Marie Association Remedya Nb le prénom n'est volontairement pas indiqué et remplacé par ....

Premier contact avec notre association : mi juillet 2015

"Bonjour je suis maman d'un petit .... 9 ans. Il présente depuis son plus jeune âge des troubles de l'attention, sans hyperactivité . Il serait dyspraxique , précoce Nous suivons des cours d'orthophonie, d' orthoptie,d ‘ergothérapie . C’est un médecin qui s’intéresse à la micronutrition qui m’a conseillé votre site  C'est notre deuxième enfant. Accouchement par voie basse, classique.

Message du 13 septembre 2015

Notre fils était sur mode "off". 

Depuis petit on avait consulté : autisme?. Il est très colérique et impulsif

Climat familial très très perturbé. Nous avons suivi plusieurs programmes pour développer l' attention.

Nous avons fait la méthode : calme et attentif comme une grenouille, de l' art thérapie

Cela va faire un mois que ..... prend le traitement de micro-nutrition : voilà nos constatations : il dort moins en journée , il accepte de dormir la porte de la chambre fermée ( avant il avait peur) , il est heureux d’aller à l’ecole , ( les poésies sont apprises très vite) il est heureux tout court et même arrive à faire du vélo ( avant n’avait pas de force dans les jambes pour faire du vélo)

Donc nous sommes hyper contents et lui surtout de toutes ces nouveautés .

Afin d'éviter l'effet miroir ou l'accoutumance, nous allons faire 1 pause 1 jour par semaine et moitié des vacances scolaires.

A l’école nous n’avons pas encore le retour de la nouvelle maitresse : .... a eu beaucoup de bilan , orthoptie avec un spécialiste troubles neuro-visuels ( son strabisme s’est par ailleurs nettement amélioré) et séances de rééducation, ( aujourd’hui terminées)

Il a de l’orthophonie avec une spécialiste de la dyscalculie

Il a aussi des séances d’ergothérapie à l’école ( il écrit maintenant très bien )

Il a même accepté de faire le dessin de la poésie ( avant les dessins étaient très pauvres)

Mon mari très sceptique au départ, a commencé à lire des livres de micro-nutrition  car il note effectivement qu’il y a un vrai changement 

Mais nous avons rendez vous mi novembre , avec le médecin qui veut lui prescrire le méthylphénidate.

J ‘espère que notre fils aura fait assez de progrès d’ici là .

J'ai lu votre article sur les interactions médicamenteuses (*) Cela m'a permis de réaliser que pendant ma grossesse j ‘ai eu une intervention avec anesthésie générale et pas mal des médicaments mentionnés ( antibiotiques et anti acide : omeprazole,  levothyrox).

Personne ne nous a jamais parlé de votre solution.

Depuis le début du traitement notre garçon  semble pouvoir mener des activités  à terme et peut réfléchir pour trouver des solutions

 Pour l' instant un vrai bonheur Familial

-----

03/01/2016 17:21,

Permettez  moi de vous présenter à l'aube de cette nouvelle année tous mes voeux .

En espérant que cette année soit belle et qu'elle vous permette d'être plus diffusé.

Notre fils ........... va bien, il est sous méthylphénidate mais à trés faible dose : il nous dit que les choses sont moins embrouillées dans sa tête .

Il continue toujours la nutrithérapie.

 

Il vient de commencer ue nouvelle méthode d¹apprentissage ( site puissance

dys: betrice sauvageot)

 

 

15/01/2016

Feed back micronutrition et ado

Bonjour

Voici le témoignage d'un papa de Montpellier (en italique) que nous avons aidé dès la création de notre association. Celui-ci s'inscrit sur plusieurs années. 

"2008- Je vous envoie les informations concernant Antoine. Il a été adopté tout jeune. Il venait d'Afrique. Il a maintenant 14 ans. Il est dyslexique, présente des difficultés de l’attention et de la concentration. En primaire CE2 et CM1, il a été sous méthylphénidate. Nous l’avons arrêté car il ne la supportait plus. Depuis, il est suivi chez une orthophoniste et nous avons fait faire un bilan au CHU qui nous conseille un suivi chez un psychologue qui pourrait l’aider. Cette année il est en quatrième et perd un peu pied dans les apprentissages : cela se traduit aussi par de l’agitation en classe. Antoine aurait besoin d’aide cette année.

Nous souhaiterions rentrer en contact avec votre association pour voir les possibilités de suivre un traitement à base de micronutrition. Pouvez vous me préciser quelle démarche, je dois faire ?

A cette époque notre association proposait d'adhérer et organisait des groupes de parole. Il se fait aussi que nous avions le même médecin généraliste. 

" Merci de m'avoir communiqué les coordonnées de ce médecin "pro micronutrition" et de m'avoir permis de participer à ce groupe à la maison de quartier. Cela fait du bien de rencontrer d'autres parents qui souhaitent aider les enfants. Le collège trouve mon fils transformé, plus posé. Sa dyslexie aussi s'est améliorée.

 Nous avions un autre jeune dans ce même collège. Ce dernier avait aussi remarqué le changement notable de comportement. L'association a donc contacté le Conseiller Principal d'Education. Il nous a écouté mais n'a jamais donné suite à notre demande de proposer une réunion d'information. Quant à mon médecin Généraliste, elle a eu beau constater que deux de ces jeunes allaient mieux grâce à cette nouvelle forme de médecine, elle n'a pas voulu en savoir plus (je lui avais photocopié un Hors Série médical sur la prise en charge alternative de l'Hyperactivité). 

"2011.

Antoine va bien. Il  a eu son brevet. Il a choisit de faire un bac pro en maintenance et production. C'est un petit effectif. Il s'y plait beaucoup. Il continue de prendre ses compléments alimentaires. Ses relations avec nous sont au beau fixe. Pour la première fois nous allons le laisser seul avec son aînée pour pouvoir partir en couple sous les tropiques."

C'est un témoignage que le papa d'Antoine a fait à la fin d'une réunion grand public que notre association avait organisé.

"2015 

Je viens de rencontrer Antoine. Il fait près de 1,80 m. Il a eu son bac. Il vient de passer son permis de conduire. Il était parti un an en Australie. Il cherche maintenant un employeur en C D I. Je lui ait conseillé de continuer d'aller voir de temps de temps le médecin qui lui avait prescrit de la micronutrition.

 

 

 

 

08/01/2016

Témoignage janvier 2016

Bonjour,

Nous vous prions de trouver ci-dessous l'écrit d'une maman que nous allons aider pour cette nouvelle année. 

Bonne lecture

Marie

"Je suis maman d'un petit garçon de 3 ans et demi, Côme.

Côme est né 5 jours après le terme, après une grossesse sans histoire. Nous avons toujours été très portés sur le bio, et encore plus depuis son arrivée. L'accouchement a été déclenché mais s'est somme toute, bien passé, sans péridurale. Des les premiers jours, nous avons remarqué que c'était un petit bonhomme très tonique, avec un sommeil très léger (il sursautait au moindre bruit). Très tôt, il adorait rebondir sur ses jambes. Il a fait du quatre pattes a 7 mois et a marché a 10. Il a très peu été en poussette. Nous l'avons porté en écharpe ou en porte-bébé tous le temps, et pratique le cododo.

Nous avons noté, vers son premier anniversaire, des crispations passagères du visage et des mains à chaque fois qu'il voulait exprimer une frustration.

Vers 18 mois, il n'a plus fait de siestes et a commencé la trottinette. A table, il avait du mal à rester assis et bougeait frénétiquement ses membres. Au niveau du langage, il pouvait s'exprimer mieux que la plupart des enfants de son âge et cela est toujours valable aujourd'hui. A trois ans, il s’intéresse aux dinosaures, aux pirates, aux Pyramides ou pompiers…

Par contre, il n'a jamais trop su approcher les enfants au square. Il était toujours très maladroit dans ses approches et souvent très négatif parlant d'explosion, de feu ou de tornade…et leur faisant plus peur qu'autre chose.

Nous avons alors pensé que c’était parce qu'il n'avait jamais été gardé en crèche, ayant toujours eu sa nounou ou sa maman pour lui seul a domicile. Ce n'est que lorsqu'il a commencé à aller a l’école Montessori en septembre dernier que des problèmes comportementaux ont été mis en relief. Nous avions clairement un enfant en souffrance. Il criait et se roulait par terre à la maison. A l’école, il détruisait les constructions de ses petits camarades et ne tenait pas en place dans la classe. Dès qu'il entrait dans l’école, il ne m'entendait plus. Il était comme absorbé par tous les bruits et discussions de la classe. Trop de stimulations qui le faisaient comme “buguer”. Il devenait alors ingérable et courait partout.

Nous avons alors décidé de le mettre seulement trois matinées a l’école au lieu de tous les jours. Nous avons aussi décidé de mieux structurer son environnement a la maison et essayer de lui donner des consignes plus claires. Nous avons noté une grande amélioration mais son comportement est encore trop irrégulier pour parler de victoire. Malgré ces avancées, l’école n'a pas souhaité le prendre plus car il accapare trop le personnel.

C'est alors que j'ai lu votre site. J'ai évoqué la piste de la micronutrition à notre pédiatre qui a décidé de lui prescrire une cure d'un mois. Nous avons alors eu affaire à un autre petit garçon. Son sommeil s'est amélioré, son attention aussi. En conjonction avec des activités sportives, cette cure s'est révélée être une bouffée d’oxygène pour tout le monde. Malheureusement, tout a une fin et nous avons dû arrêter au bout d'un mois.

Nous avons alors pu remarquer le retour de son comportement impulsif et négatif, ses nuits ont été a nouveau moins longues, voire discontinues....

 Pour la prochaine étape, nous sommes un peu perdus. L’école me parle d'aller consulter un pédopsychiatre mais je souhaiterais plutôt voir un neuropsychiatre. Je suis intéressée par la micro nutrition comme vecteur d'assimilation. C'est un petit garçon assez anxieux en général et surtout de la séparation. 

 Je m'en remets à vous pour mettre en place la suite. "

19:59 Publié dans témoignage | Commentaires (0)

30/11/2015

TEMOIGNAGE de décembre 2015

Bonjour à tous

Voici ci-dessous l'écrit d'une adhérente depuis novembre 2014. Vous constaterez que vu l'âge de cet enfant il n'est nullement question de Vitamine B6 (neurotoxique à cet âge).

Bonne lecture

Marie

Association Remedya 

" Je suis la maman d’un petit garçon qui a aujourd’hui cinq ans et demi qui avait du mal à tenir en place. Déjà bébé, il était particulièrement vif, en demande constante, faisant tout très tôt ( 4 pattes à 7 mois, marche à 10 mois, prononçait 50 mots à 15 mois etc.) des réveils nocturnes fréquents, il nous demandait beaucoup d’attention et nous fatiguait beaucoup son père et moi ! 

....J’ai remarqué très tôt que mon fils semblait souvent fatigué, pâle, et sa paupière « battait ». Alors, je lui donnais autant que possible des aliments riches en magnésium. Mais vers 3 ans, il est devenu plus dispersé et colérique.

 Je suis allée demander conseil à la pharmacie, et je suis repartie avec de la micronutrition. En une seule prise, mon fils a été métamorphosé ! Tranquille, concentré, des colères qui retombaient très vite…

 Puis, du jour au lendemain, il est redevenu survolté ! En plus, le goût  de ce complément alimentaire ne lui convenait plus.

J’ai pris contact avec l’association Remedya. Celle ci m'a mis en contact avec un médecin. Cette dernière lui a fait une prescription et sur les quantités bien sûr.

 Ce qui est clair, c’est que lorsqu’on arrête le traitement, on voit tout de suite que notre fils est irritable, colérique, il s’agite beaucoup, change sans cesse d’activité et sa paupière « bat ».

 Sous traitement, il est tranquille, joyeux et calme.  Mais il y a quand même des moments où il est survolté et prêt à exploser : en particulier lorsqu’il rentre de l’école, après une journée entière, avec cantine. Je n’envisage même plus de la laisser de temps en temps au centre de loisirs…

 D’ailleurs, pendant les vacances, et lorsque l’on respectait ses rythmes (en particulier l’heure du coucher), il était très agréable à vivre !

 Globalement notre fils va bien, il a un comportement adapté à l’école, mais il souffre de ses journées trop longues, où on lui demande trop longtemps je crois: d’être sage, d’obéir, de se concentrer longtemps pour faire des choses difficiles, pas de temps de repos, pas assez de jeux…

 Nous devons toujours être très vigilants sur son hygiène de vie : des horaires réguliers, coucher tôt, sport, activités de plein air, le moins de stress possible, des repas très équilibrés, penser à lui donner : sa prescription, mais aussi un transmetteur le week-end, germe de blé et levure de bière qui amélioreraient l’assimilation des minéraux.

 Quelques mois plus tard… Nouveau regard et nouvelle méthode

 Notre fils grandit, ses colères s’apaisent, sa résistance aux contraintes de l’école est meilleure, mais le micronutrition est toujours essentielle. Lorsqu’on arrête, il devient nerveux et fatigué. De temps en temps, on arrête le traitement car on le trouve très contraignant et que par moments, on a envie de souffler. ...…

J’aimerais aussi apporter mon témoignage au sujet des relations familiales.

 Durant la toute petite enfance de notre fils, nous avons adopté le "maternage". Nous l'avons beaucoup porté, allaité longtemps, nous essayions d'être à l'écoute, bienveillants malgré la fatigue. Ce maternage, relativement "facile" lorsqu'il était petit, s'est avéré plus difficile avec l'école, notre fils était fatigué, irritable, colérique, intenable... Notre idéal s'est alors un peu effrité, l’éducation que nous avions reçue a remplacé notre désir d’écouter notre enfant,  et les « vieux réflexes » ont pris le dessus.
 

Nous sommes alors entrés dans une phase d'éducation "à l'ancienne" je dirais. Ce sont les parents qui commandent, "l'enfant doit apprendre la frustration et les contraintes" : punitions, cris, nous nous énervions régulièrement, parfois même, il m'arrivait de rentrer dans une telle rage que je lui donnais fessée ou claque. Cette éducation réflexe ne donnait aucun résultat ! Sauf celui d'énerver encore plus notre enfant et de le rendre encore plus difficile à vivre.

Je crois que nous en étions arrivés là parce que notre façon de vivre nous conditionnait à être toujours sous pression, tendus, épuisés. On vivait trop vite, sans conscience, ni moments de qualité, de douceur, pour soi ou pour les autres. Et dans cette course, l'enfant apparait comme un obstacle. On attend de lui qu'il réagisse comme un adulte, c'est impossible ! 

 Un jour pire que les autres, j'ai réalisé tout d’un coup que ce mode d'éducation était absurde. Je voyais bien que je n'obtenais que cris et provocations en m'énervant. Alors qu'en se mettant à sa hauteur, en l'écoutant, en essayant de se mettre à sa place,  dans son cerveau d'enfant complètement immature (normal, c'est un E.N.F.A.N.T. ), n'importe quel conflit trouvait une solution dans le calme. Les explications sont parfois longues mais elles finissent toujours par le convaincre. Ainsi, on obtient obéissance et tranquillité. Parfois, on lui impose un temps calme dans sa chambre pour que tout le monde se calme, mais sans cris.

Le jour où j'ai réalisé qu’élever un enfant cela signifie avant tout le guider, l’encourager et lui apprendre comment fonctionne notre monde, tout a changé. Et mon mari est en accord avec cette démarche.

 Avec mon enfant "hyperactif" j’ai donc essayé les 2 méthodes, jamais la méthode dite forte n'a marché, alors que la sollicitude est magique.

 Difficile de concilier cela avec le travail, mes besoins de liberté, de temps, de tranquillité. Il y a mon mari mais aussi les personnes de l'extérieur : voisins, amis, nounou ... « il faut tout un village pour élever un enfant »

J'ai fait une pause dans le travail, juste le temps de la petite enfance Je pense que c'est très important pour nous. Nous avons aussi découvert très récemment la méditation avec une méthode que je trouve géniale pour enfants (CD + livre) Un cœur sage et tranquille… Il adore.

 j'ai décidé de ralentir moi aussi, je profite de ces nouvelles relations riches et sereines, la plupart du temps ;)

 En résumé : De la micronutrition adaptée à son âge et à son poids bien répartie sur la journée, en 4 doses, avec de temps en temps (quand les symptômes augmentent ) 4 gouttes  d'un transmetteur, de la levure, du germe de blé. De la méditation, du sport, des relations apaisées…

 Autres livres que j’ai envie de conseiller :

Au cœur des émotions de l’enfant

Eduquer sans punir

Le corps ne ment jamais

 

 

 

17/10/2015

Témoignage octobre 2015

Bonjour 

Une maman nous avait contacté en septembre 2012. Nous vous donnons des nouvelles (en italique) mais d'abord le contexte : 

Son fils de 8 ans était descolarisé. Il a été détecté "Intellectuellement  Précoce", TDAH et avec des traits autistiques. Il était aussi hypersensible, émotif, facilement en colère, frustré en cas d'échec. Il bougeait beaucoup et son attention est volatile.

Ses parents ne voulaient pas le méthylphénidate proposé par l'höpital. Ils ont suivi la diète Hafer (sans phosphates, ni additifs) et de l'huile de cameline. Son comportement s'est amélioré. 

L'association à l'époque lui a transmis des coordonnées de médecin, des conseils de lecture.

Voici ce que sa maman a écrit le le 17 octobre 2015 20:46:10 UTC+2  : 

Après que vous m'ayez transmis les coordonnées de ce médecin bénévole, j'ai mis en place un traitement de micronutrition. Mon fils aujourd'hui 11 ans est autiste asperger avec haut potentiel et déficit attention. Depuis nous avons affiné ce qui lui semble adapté. 

Tout d'abord une alimentation sans phosphates ni additifs, de la micronutrition, certaines plantes pour apaiser. Aujourd'hui il a retrouvé un sommeil d'un enfant normal (sans aucun traitement chimique) se couche à 21h30 et je le réveille le matin, aucun reveil nocturne et l'on revient de loin, il est rescolarisé avec avs (excellente moyenne) et beaucoup plus paisible même si il reste certains troubles, il n'a plus de crises comme avant et nous avons pu éviter une lourde médication. 

Cordialement et merci beaucoup car chaque rencontre nous permet d'avancer"

Sachez que nous avons en réponse de ses nouvelles transmis d'autres pistes à cette courageuse maman

21/08/2015

Il ne peut pas prendre de methylphenidate

Bonjour

Je reçois ce jour un témoignage positif quant à la prise en charge par le magnésium d'un enfant en fin de primaire. Un de ses parents avait écrit à l'association avec en objet "Il ne peut pas prendre de methylphenidate". J'ai bien compris que c'était "plus" et qu'il y avait eu effet indésirable. Cette famille a trouvé un médecin grâce aux pistes que nous leur avons communiqué. Ils avaient envie de nous remercier et de plus nous apprendre quel avait été le problème qui avait conduit leur fils aux urgences. Le gros hic est que cet effet ne figure pas dans la liste (non exhaustive donc) produite par le laboratoire du Quasym. Je vous laisse la découvrir ci dessous (CF Effets indésirables possibles du médicament QUASYM)

. Pour ceux qui cherchent  un médecin "promagnésium" s'adresser :

- tout d'abord à une pharmacie bien achalandée en produit de micronutrition proche de son secteur d'habitation. Leur demander les coordonnées d'un médecin prescripteur. Sinon c'est peut être un pharmacien qui vous renseignera il pourra guider votre choix vers tel sel de magnésium plutôt qu'un autre en fonction de l'âge et du poids de votre enfant 

- des laboratoires de micronutrition ont quelques fois une liste de médecins prescripteurs. N'hésitez pas à vous approcher d'eux. 

Bien à vous

Marie

Association Remedya

NB les commentaires sont ouverts ... mais modérés N'hésitez pas à en laisser en cliquant sur ce mot en bas de ce billet 

Effets indésirables possibles du médicament QUASYM

 

Nervosité, insomnie, surtout en début de traitement. Diminution de l'appétit.

Plus rarement :
  • ralentissement de la croissance, semble-t-il réversible, qui justifie de ménager des interruptions de traitement en fin de semaine et pendant les vacances ;

  • maux de tête, somnolence, vertiges, mauvaise coordination des mouvements, état dépressif passager, troubles du comportement avec parfois hallucinations ;

  • troubles de la vision ;

  • aggravation de l'hyperactivité, convulsions, crampes musculaires, mouvements anormaux, tics ;

  • douleur abdominale, nausées, vomissements, sécheresse de la bouche ;

  • accélération du cœur, palpitations, troubles du rythme cardiaque, augmentation de la tension artérielle ;

  • éruption cutanée, démangeaisons, urticaire, fièvre, douleurs des articulations, anomalies des poils, des cheveux et des ongles, réaction allergique ;

  • augmentation des transaminases, hépatite ;

  • anomalies de la numération formule sanguine.

27/05/2015

Des nouvelles de Blanche

 Le 17 mars 2015 à 14:51, a- n <an@....fr> a écrit :

 "Nous sommes les parents d'une petit fille de 6 ans souffrant de TDA avec Hyperactivité. 

Elle est suivie actuellement par 1 pédopsychiatre et 1 psychologue. Son trouble est patent et la psy nous demande de nouveau rdvs à l'hôpital .... pour envisager un traitement.

J'ai fait des recherches sur internet. Ceci m'a conduit à parler du magnésium à notre pédiatre. Elle n'a rien voulu entendre et dit que "ça ne marche pas". Nous ne souhaitons pas faire d'automédication

Le 27 mai 2015 à 17:18, a- n <an@....fr> a écrit :

"Blanche prend du magnésium ...... depuis notre premier mail (début avril je crois) et j'ai l'impression qu'elle se calme, en tout cas, elle se concentre mieux (dixit l'orthophoniste et la psychomotricité). Je vous recontacte dans 2/3 mois ... Merci de m'avoir communiqué toutes ces ressources ....." "NB ......La pédopsychiatre souhaitait  la mettre sous méthylphénidate."

Reste à l'association à convaincre la pédiatre de cette enfant ......

03/05/2015

Mon enfant à pile et l'autre quasi apathique

Là l'association est en pause mais je vous propose un petit feedback des aides apportées par notre association l'année dernière 

Une maman qui écrit "Mon enfant à pile et l'autre quasi apathique"

> "Voici le problème :  J'ai en fait des jumelles (des fausses) et elles ne se ressemblent pas du tout. Ophélie, rien ne la fatigue, elle dort très peu et n'arrive pas à se poser...... Alors que sa soeur est beaucoup plus calme et posée voire endormie."

Il est question de mettre ses filles sous méthylphénidate

Qu'a fait l'association pour cette famille ? 

- transmission d'un petit fascicule à son médecin traitant avec nos coordonnées. Suite à un échange avec 1 de nos bénévoles, elle a pu ainsi commencer la micronutrition

- mise en relation avec une maman qui avait la même problématique et qui est d'accord pour échanger avec elle 

25/04/2015

Témoignage avril 2015

Bonjour ou bonsoir,

Je vous prie de trouver ci-dessous un extrait des échanges avec une maman (les commentaires de l'association sont en italiques, nous ne diffusons pas tout car nous sommes contre l'auto-médication). Bonne lecture Marie Association Remedya   

1er Message Février 2015

 "Bonjour, Mon fils  me semble avoir une tendance à l'hyperactivité (émotivité, irritabilité, troubles du sommeil). J'ai lu plusieurs articles sur l'importance du magnésium (sachant que moi-même je fais des cures de magnésium pour soulager mon anxiété). Si cela est possible, je souhaiterais bénéficier de votre aide Nous habitons région parisienne ///travaillons sur Paris.

Bonne journée Mme H M 

Réponse de l'association

Le 19 février 2015 22:56, Association Remedya  a écrit :

Bjr ou Bsoir

plusieurs pistes (qui peuvent marcher ensembles …)

1/ Vs pourrez joindre de notre part le Dr ..... 

2/ Je vs conseille l'achat d' 1 H-Série sur l’hyperactivité rédigé par 1 staff  de médecin et (dont un  enseignant à la faculté de médecine (pour convaincre souhaitons le 1 médecin de votre entourage) 

Vs lirez dans ce magazine plusieurs approches du tdah pratiquées par la médecine libérale.

3/ ....

4/ Enfin, vu l’âge de votre enfant et je pense le fait qu’il n’a jamais pris de méthylphénidate je pense ne pas être trop optimiste en parlant d’un  délai de 2/3 mois pour 1 évolution favorable (après le hic c’est que les parents arrêtent puisque tout est rentré dans l’ordre …) 

 

Le 17 avr. 2015 à 14:29,  <m....h..@gmail.com> a écrit :

Bonjour,

Je tenais à vous remercier pour vos conseils. Mon fils va bien mieux, et je tenais à vous faire ce petit témoignage.  Merci pour tout !

Mme H M 

"Témoignage 

Il y a quelque temps de cela, mon fils de 3 ans 1/2 s'est mis à avoir de gros problèmes d'endormissement. Couché vers 20 h, il mettait énormément de temps à s'endormir, alors même qu'il était très fatigué. Sa nervosité le tenait éveillé, et le matin il se levait épuisé. De plus, en journée, il était tendu, nerveux, voire anxieux. Régulièrement, il piquait des colères, pour des raisons anodines. Il avait aussi du mal à se concentrer pour faire un jeu calme. Et surtout, il fallait qu'il bouge sans cesse : qu'il coure, qu'il gesticule, etc.

Depuis que j'ai consulté pour du magnésium, il va bien mieux : il s'endort  rapidement, il est moins fatigué, moins nerveux et crie beaucoup moins. Sa concentration n'est pas encore optimale (j'ai encore du mal à faire un jeu calme avec lui), mais il est beaucoup plus tranquille.

29/03/2015

Un bilan sanguin pour aider les enfants et jeunes ayant des troubles de comportement

Bonjour,

Notre association pour l'instant n'accepte plus de nouveaux adhérents faute de bénévoles.

Mais sachez qu'il existe dans le secteur de la médecins libérale un  bilan sanguin pour aider les enfants et jeunes ayant des troubles de comportement.

A titre d'illustration, nous vous avons répertorié quelques cas  

Bien à vous

Marie

Association Remedya

Cas n°1 

Stéphane est âgé de 7 ans, il a un caractère très irritable, violent et est très en opposition avec son entourage. Il a un comportement hyperactif à l’école et ne tient pas en place à la maison. Sa capacité de concentration et d’attention est variable de jour en jour… 

Cas n°2 

 Elodie est âgée de 10 ans. En échec scolaire majeur, elle a déjà redoublé une classe. Le retard scolaire en fin d’année porte tant sur la lecture que sur le calcul, par ailleurs, son caractère est irritable, son comportement est impulsif et en permanence opposition

Cas n°3

 Dylan est âgé de 17ans. Il a fait une tentative de suicide et a été traité durant 6 mois par « Inhibiteur de Recapture de la Sérotonine » (antidépresseurs).  Il est suivi en thérapie mais reste « fragile », il ne voit plus ses copains, consomme de plus en plus de « toxiques » (il boit de l’alcool et fume de la marijuana).

 

07/03/2015

Un témoignage favorable à la micronutrition

 

Chers lecteurs,

Suite à un long témoignage sur une fratrie publié sur notre site réservé à nos adhérents, nous vous faisons partager la réaction d'une jeune maman.

Marie

Association Remedya

"" Bonjour, et merci pour ces témoignages qui sont très encourageants.

Je retrouve beaucoup de similitudes avec les soucis que nous rencontrons avec notre fils : otite séreuse, retard de langage, problèmes relationnels...

Nous avons rdv avec une neurologue courant juin (9 mois après la prise du rdv...c'est long...très long), nous espérons que cette prise en charge nous aidera encore à avancer...

Mais déjà, la prise de la micronutrition au quotidien est une bonne aide. Je donne également un complexe vitaminé tous les jours et nous avons enfin passé un automne et un hiver sereinement sans passer par des antibiotiques toutes les 3 semaines, ni rhinites à répétitions, ni otites....etc... 

En l'attente, très belle journée à tous

Claire