Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2017

5,5 mois après

Chers visiteurs,

Voici un copié/collé (partiel) des échanges avec une maman devenue adhérente alors qu'elle hésitait à faire de l'automédication. Ni le nom, ni la ville, ni les compléments, ni les noms des soignants n' apparaissent et il n'y a que l'initiale du prénom. Les commentaires sont ouverts .... il suffit de cliquer sur ce mot tout en dessous. 

Marie 

Association Remedya  

Le 17 avril 2017 à

Bonjour,

Ma fille de 6 ans est en CP. Sa scolarité et la vie familiale sont plus que difficiles. 3  années de maternelle ou elle a été stigmatisée, laissée à l’écart car difficile+turbulente,impulsive, ne rentrant  pas dans les apprentissages. Elle est suivie au CMP en psychomotricité. Elle vient de démarrer un suivi orthophonique en libéral. Son CP se passe difficilement avec une AVS qu’elle rejette ses acquis ne sont pas ceux attendus mais on nous propose de la faire passer en ce1car elle progresse doucement selon la maItresse. Elle ne mange que très peu et surtout sucré Elle est fatiguée et a souvent des coups de pompe liés à son alimentation.  J’ai décidé d ‘essayer la micronutrition car même si elle n’a pas de diagnostic tdah ce jour elle a pour moi beaucoup de signes qui s’en rapprochent et hors de question de la mettre sous traitement médicamenteux. Je ne sais pas vers qui me tourner pour trouver un médecin qui pourrait nous aider. J’ai acheté des sachets de magnesium mais je ne veux pas prendre de risques avec la santé de ma fille même si je suis fatiguée, que notre vie de famille est épuisante et que je suis à bout de ne pas savoir ce qu’elle a exactement et comment je pourrai l’aider. Je préfère attendre de voir un spécialiste avant de commencer. Pourriez vous svp m’aider et me conseiller notamment pour la supplémentation en+ ? 

Merci d’avance pour votre aide. Bravo pour votre site qui donne espoir. 

Le 25 juin 2017 à 22:19

On a eu les résultats de l analyse d urines d AXXXX, tous les neurotransmetteurs sont augmentés, signe d'une hyperactivité cérébrale d après le spécialiste vers qui vous nous avez dirigé.

On a fait la prise de sang samedi, on attend les résultats d ici 3 semaines.

La fin de l année est insupportable. J ai encore eu un mot vendredi dernier dans le cahier. AXXXX, dérange les autres en parlant à voix haute, les tape ou parle mal à ses AVS.

La maItresse a noté qu elle serait obligée de la punir en l envoyant dans une autre classe pour pouvoir travailler avec le reste de la classe et me remercie de ma compréhension ... AXXXX,nous dit qu elle voudrait aller déjà dans sa nouvelle école. Je commence à me demander si elle va travailler l année prochaine mais il faut essayer de toutes façons.

Si je pouvais, je la déscolariserai pour les deux dernières semaines mais d une, ce n est pas une solution et de deux, je ne peux pas la garder. Bref complexe ...

Le 08 octobre 2017 

Bonjour Marie, 

Je vous écris pour vous donner des nouvelles car cela fait déjà 3 mois depuis que je vous en ai donné pour la dernière fois.

Nous suivons les conseils du neurologue micronutritionniste et du naturopathe. J'ai consulté les deux car le premier part à la retraite prochainement..... les résultats se sont vite fait sentir.  AXXXX, n avait plus mal au ventre, était beaucoup moins irritable et son vocabulaire beaucoup plus riche. Les résultats se maintiennent et  AXXXX, évolue vraiment. 

Elle a intégré sa nouvelle école et tout se passe bien. La maitresse est au top, s est bien adaptée à  AXXXX, en respectant son rythme, et est vraiment bienveillante. On sent  AXXXX, épanouie et fière de réussir (elle commence à avoir des tampons "bravo" sur ses cahiers de lecture (méthode des alphas), elle progresse en numération). Elle s est bien intégrée et a des amis, elle en a déjà invité à son anniversaire et a déjà été invitée également.  Elle est au second tour des élections de délégué de classe ! 

Par rapport aux compléments, on continue. Je préfère quand les gélules s ouvrent et les produits se diluent bien dans l eau. Et  AXXXX, les supporte bien. 

 AXXXX, continue la psychomotricité et l orthophonie. On a mis en place un suivi par une ergothérapeute directement au sein de l école. Ces prises en charge lui sont bénéfiques. Elle a commencé la danse et est ravie. Elle ne fait pas toujours exactement ce que demande la prof mais elle y prend du plaisir, c est tout ce qui compte! Elle continue l anglais.

On fait quand même des bilans par ailleurs et on verra un neuro pédiatre en janvier pour un diagnostic. Elle aurait des difficultés d attention. Ce neuro pédiatre ne croit pas aux compléments nutritionnels, donc pas sûre que j adhère ... surtout que l on voit bien une progression avec ce que l on fait déjà pour elle.

À suivre donc !

Merci pour votre aide à nouveau et de nous avoir orienté vers les bonnes personnes. 

Je ne sais pas comment vous aider plus, je suis vraiment loin de Montpellier. 

Vous pouvez publier ce témoignage si vous le souhaitez.

02/10/2017

D'un papa adhérent ( de mi- 2017 à septembre 2017)

Bonjour,

Notre association Remedya vous retranscrit les échanges avec un adhérent. 

Premier contact : Lundi 3 Avril 2017 10:02:03

""Bonjour,

Je suis papa d'un enfant de 10 ans en CM2 qui présente des troubles du comportement depuis qu'il est tout petit et nous sommes aujourd'hui au bord de l'exclusion scolaire. Nous avons eu rdv avec un neuro psychiatre début janvier et nous pensions entamer une démarche de dépistage du tdah , notre médecin traitant nous ayant notamment indiqué que les traitements pouvaient faire des miracles. J'avais téléphoné à l'hôpital que ce dernier préconise  ce sont des MOIS d'attente pour un Rdvs !!!!!!!,  ... Donc mise en place d'un suivi  neuropsychologique, homéopathie, méthode Barkley, phytothérapie, et psychothérapie, nous souhaitons en savoir plus sur la micronutrition. 

J'avais passé plusieurs heures sur internet et je suis effondré à la lecture des risques du méthylphénidate et je suis ce soir quasiment certain de tout faire pour éviter cela.

Vous semblez être passée par certaines épreuves, avoir eu la chance de rencontrer le Dr MOUSAIN-BOSC, vous semblez dire que peu de médecins soignent de façon douce.

 J'ai donc décidé de devenir adhérent de votre association pour mieux pouvoir accompagner notre fils dans son parcours scolaire.  Enfin tout ce que vous pourrez me dire pour m'aider, pour que j'avance dans une bonne direction me serait utile

un papa très inquiet pour son garçon."" 

"" Mail du Dimanche 30 Avril 2017 19:46:58

Oui, notre fils bénéficie de plusieurs prises en charge "douces". C'est un peu mieux à l'école mais point suffisant pour une entrée au collège sereine en septembre, nous en avons bien peur. Nous limitons le plus possible le gluten , sauf pour récompenses particulières (mac donald) ou anniversaires...

Il travaille aussi avec un psychanalyste. C'est très bien autour de sa différence, de l'estime de soi, de l'expression de son ressenti, du respect des limites et autorité, de sa place au sein de la famille, de l'école. Il y va tous les 15 Jours ou 3 semaines. Il est toujours calme après ; Mais les apprentissages à l'école et son impulsivité à l'école c'est vraiment la situation qui pose problème...

Je vais prendre du temps pour lire toutes les informations que vous m'avez envoyé suite à mon adhésion"

Mail du Vendredi 29 Septembre 2017 11:24:31

"" Bonjour,

Suite à mon adhésion au printemps j'ai pris rv avec l'un des praticiens proposés, .... Nous avons fait tous les tests qu'il a demandés.

Après 3 jours de changement radical au mois de mai des habitudes alimentaires de notre fils, je le trouvai moins " avec du trop à l'intérieur"

Son enseignant de CM2, nous a dit fin juin: "c'est plein d'espoir pour le collège , pour la première fois depuis le début de l'année , il ne se décourage pas , il travaille calmement , se rend compte plus facilement de lui même de son attitude"

Après 4 semaines de collège seulement 2 mots dans le carnet de liaison pour prise de parole intempestive ou bavardages excessifs.

Nous continuons bien sûr le suivi avec ....., le psychanalyste et approche comportementale mais que de progrès à vous témoigner sur cette période scolaire juin et donc septembre même si notre fiston n'est pas devenu calme comme une grenouille , heureusement! ""

Date: 2 octobre 2017 09:50:00 UTC+2

"" Pour vous dire que rien n'est jamais gagné...bilan du voyage d'intégration de 6 ème : mise en danger, impulsivité, non respect des règles et des autres...il reste du chemin...J'attends de voir si c'est juste le voyage qui s'est mal passé car stressant , et ce en fonction des prochaines semaines au collège.

mais encore merci,""

Mr T J 

15/05/2017

Premier pas d'un tdah dans le monde des adultes

Bonjour à tous,

C'est ce week-end que je me suis rendue compte à travers le Tdah que mon fils (20 ans) était bien entré dans le monde des adultes. Il ne bouge plus depuis 2006 date à laquelle il lui a été prescrit des compléments nutritionnels mais il vient de dire quelque chose typique des adultes hyperactifs. Les adhérents auront la primeur de son comportement qui est plus facile à gérer mais qu'il faut suivre dans le raisonnement ....

Certains pourront s'étonner que l'association n'a pas de page Facebook, twitter.... Sachez que j'estime que c'est leur histoire. Eux ont tourné la page de leurs grandes difficultés. Ils me partagent avec vous.  

La majeure partie de "mon temps perdu" est consacré à l'association Remedya dans laquelle je suis bénévole. Et cette action est en grande partie tournée vers les professionnels afin que les bienfaits de la micronutrition en matière pédiatrique sortent de la confidentialité dans laquelle il est confiné actuellement. Soit je contacte des médecins ou des pharmaciens ou des paramédicaux où comme là je cherche à organiser une réunion grand public afin de diffuser nos constatations depuis 2008. 

Je vous souhaite une bonne navigation sur ce blog

Bien cordialement

Marie Association Remedya 

 

 

18/09/2016

De la recherche d'un médecin ouvert à une prise en charge plus douce du TDAH

Bonjour,

Je vous prie de trouver ci-dessous un extrait du difficile parcours de la recherche d'un praticien ouvert à une prise en charge à base de compléments nutritionnels. Marie Association Remedya

*****

""Bonjour,

J'ai eu au début de l'été le diagnostic de la neuropsy Il s'agit d'un Trouble Déficit d'Attention sans hyperactivité. Elle me propose de commencer par de la remédiation. Je suis également allée chez un médecin homéopathe qui m'a prescrit de l'homéopathie mais qui n'avait pas trop l'air au courant pour le reste. Il m'a tout de même prescrit de l'oligosol magnésium ( il n'y a pas de vitamine B6 avec mais selon votre blog mon fils est trop jeune pour en prendre).   

Je suis allée voir ma généraliste pour mon fils pour un vaccin et j'en ai profité pour parler du diagnostic de TDA, du méthylphénidate et des compléments nutritionnels. Résultat je me suis bien fait sonner les cloches.  Pour elle ce genre de produit ne sert à rien "la preuve ils ne sont pas remboursés", seule la Ritaline ou simili peut avoir un intérêt même si elle comprenait mon manque d'enthousiasme.

Je lui ai montré de la documentation trouvée sur internet réalisée par d'autres médecins. Cela a été liquidé en moins de temps qu'il ne faut pour le dire et bien qu'elle ne me l'a pas dit j'ai bien compris que pour elle c'était limite charlatanisme. Du coup il n'y a rien à attendre de ce côté là. Mon docteur a tout de même entre 55 et 60 ans je pense donc elle ne vient pas du "tout chimique".

 Etant donné qu'une amie avait été contente du Dr C... P... à Marseille, j'étais prête à faire 120 kms aller/retour. Mais renseignement pris, il ne prend plus de nouveaux patients.

Alors, je suis allée voir la plus grosse pharmacie sur l'agglomération de Toulon pour leur demander des noms de médecins qui s'occupent de micro nutrition mais ils n'en connaissaient pas et m'ont même dit que les médecins sur le secteur étaient plutôt réfractaires sur ce sujet.

Ainsi je m'adresse à votre association pour trouver de l'aide. Le hic c'est que l'addition risque d'être salée et que l'on ne sait pas combien dure le traitement. 

Mimsie ""

10/04/2016

Témoignage d'avril 2016

Voici un petit compte rendu d'une maman : 

"Bonjour,

Nous revenons du cabinet du neuropédiatre. Elle nous a rendu le résultat du bilan neuro-psychologique. Elle confirme qu'Alexis a un tda/h (trouble de l'attention avec petite hyperactivité). Il a des difficultés dans l'attention visuelle soutenue et un trouble visio-spacial.  Il a du mal à planifier son travail, part trop vite et ne réfléchit pas avant d'agir. D'où les fautes d'étourderies et l'impulsivité. Parmi les points forts, il ressort qu' il a un très bon niveau méthaphonologique de lecture et d'orthographe (il a atteint le maximum de points). Il est dans la moyenne dans les épreuves de calcul et le traitement des nombres. Globalement, il a eu de très bons résultats au bilan sauf pour les tests avec attention soutenue.

Elle nous a dit qu'un traitement médicamenteux n'était pas nécessaire. Elle préconise une rééducation orthoptique neurovisuelle et un suivi psychologique en thérapie cognitivo-comportementale.

Cela nous convient très bien. De plus il continue à prendre matin et soir son traitement à base de micronutrition. Je n'ai pas osé lui dire que nous avons pris une adhésion chz vous. 

Sinon je pense qu'avec tout ça, il sera mieux dans sa peau et avec l'entourage. Nous sommes très heureux de ces portes qui s'ouvrent à nous et qui pourront l'aider, car nous nous sommes souvent senti seuls avec ce problème que nous n'arrivions pas à résoudre.

A très bientôt, Mme Bertin ""

Nb de l'association Remedya:  Nom et prénom ont été changés et nous n'indiquons pas la ville d'habitation ni le nom du médecin.

31/03/2016

Témoignage provenant de l'Est de de la France (mars 2016)

Premier contact 20 février 2016

"Bonjour

Je vous contacte pour mon fils de 7 ans +/- dépisté comme TDAH avec pas mal de problèmes de la concentration en classe, de l'agitation assez constante. Je suis "tombée" par hasard sur votre association. Je souhaiterai démarrer le et vous tiendrai au courant de l'évolution. j'aimerai aussi adhérer a l'association.

Notre enfant est suivi par 1 neuropédiatre qui ne nous a jamais parlé des compléments nutritionnels et par une psychomotricienne/graphothérapeute."

Retour d'information 15 mars 2016  

" Merci, pour les renseignements. Voici je pense maintenant 2 semaines qu’il prend le traitement. Je le trouve un peu plus calme même s’il garde des moments d’agitation extrêmes et de non retenue (verbale, oppositionnelle). La maitresse a le même ressenti mais il a déjà eu des périodes calmes à l’école dans le passé sans aucun traitement.

Retrouvez d'autres témoignages sur : petille.blogs

 

30/03/2016

Galère à la pharmacie

Bonjour ou bonsoir,

Mes deux "ados" prennent des compléments nutritionnels. Me voilà de retour de la pharmacie (très grande et grand parking).

J'ai tout trouvé sauf le magnésium habituel ... en rupture de stock. Donc j'ai cherché un produit équivalent. J'ai éliminé les "magnésium " de deuxième génération car trop dosé en B6 (cela finit par fatiguer), ceux à base de magnésium marin car on n'a jamais trouvé ça très efficace, ni ceux en oligo éléments d'ailleurs. J'ai pris le temps de lire les compositions des autres produits mais ils étaient tous à base d'oxyde de magnésium et ça non plus c'est pas top. Restait celui avec édulcorant sachant que ces derniers ne font pas amis/amis avec les bonnes bactéries de nos intestins (et donc empêchent l'assimilation des nutriments). 

Je vais essayer une autre officine  au plus vite.

Au plaisir de vous lire (les commentaires sont ouverts, il vous suffit de cliquer sur ce mot en bas de cette note) 

L'admin' 

22/03/2016

Avant/après la visite d'un psychiatre prescripteur de micronutrition, aromathérapie, etc ....

Bonjour,

Toute cette semaine notre association vous fait profiter des retours (en italique) sur la prise en charge d'un psychiatre dont nous apprécions les prescriptions. 

Profil : Garçon né en 1997 - Déficit de l'attention, rêveur, dyslexie-dysorthographie.

"Mika a une association de micronutrition et aromathérapie. Il dort mieux. Il est un peu plus concentré en classe ( environ 30 minutes de plus). Pour la maman il est moins impulsif, plus tranquille. Pour le père il dort mieux, et révise mieux le soir. Les enseignants trouvent qu'il se comporte mieux."

 

16/03/2016

Newsletter printemps 2016

Bonjour,

Ceux qui nous suivent depuis longtemps doivent constater que nous parlons plutôt de micronutrition plutôt que du Magnésium seul. 

En effet, ce minéral agit surtout sur l'hyperexcitabilité, l’agitation, la nervosité et la sensibilité au stress en cas de déficience. Par contre il ne joue pas sur l’attention, les troubles d'opposition ....

De plus, depuis le dé-remboursement en 2010, les laboratoires ont sorti de nouvelles formes de sel de magnésium mieux tolérés par l'organisme. 

Enfin, certains s'étonnent que les coordonnées des praticiens s'étant penchés sur une approche à base de compléments nutritionnels sont réservées à nos adhérents ou à nos sympathisants. Cela s'explique par le fait qu'ils sont peu nombreux, souvent très sollicités. Ainsi une maman un jour pensant bien faire a révélé un nom de pédiatre sur un réseau social. Son secrétariat s'est retrouvé submergé par des demandes de rendez vous venant de l'autre bout du pays. Ce médecin a ainsi été obligée de refuser tout nouveau patient. 

Ainsi et c'est aussi l'objet de notre association, nous tentons avec vous de trouver une solution qui vous évite de parcourir plusieurs kilomètres soit en vous communiquant des ressources pour votre médecin traitant ou votre pharmacien ou en recherchant un praticien adapté. C'est un lourd engagement pour nos bénévoles. Il est naturel à nos yeux d'établir un rapport gagnant/gagnant et donc de demander un engagement financier aux personnes qui nous sollicitent (*). Le formulaire de contact situé en colonne vous permet de nous décrire la raison pour laquelle vous nous contactez. 

Bien à vous

L'admin 

* Nous aidons les parents depuis 2008. Pendant longtemps nous l'avons fait en échange d'un engagement de nous produire un témoignage (rendu anonyme). Très peu de familles aidées ont  tenu parole. Pourtant plus il y a de posts publiés, plus ce site internet est référencé, donc connu, donc son action reconnue. 

14/03/2016

Témoignage du centre de la France

Une dame nous a contacté en 2015 pour sa petite fille (9 ans à l'époque) présentant des troubles de l'attention et d'hyperexcitabilité.

Elle nous écrit ce jour pour nous donner de ses nouvelles (en italique et en gras).

" Line* a fait de gros progrès au bout de 4 à 5 mois de prise de compléments nutritionnels. Alors qu'il avait été question de redoublement, elle a été sélectionnée pour un concours d'orthographe. Ce qui m'ennuie, c'est que ses parents ne sont pas persuadés que l'amélioration est due à cette prise en charge. Elle en prend donc de façon trop irrégulière. Au début, elle avait de gros problèmes de compréhension des consignes, des grosses difficultés à se concentrer, on lui disait à l'école "qu'elle était bête" et quel changement depuis cette médication !

Elle présente encore des moments d'hyperactivité motrice généralement le soir en rentrant de l'école. A ce moment là, elle ne reste pas en place, bouge tout le temps mais pas le reste de la journée.

Elle est toujours assez "speed", mais parait bien dans sa peau. 

C'est un plaisir de la voir comme cela ! Merci . Madame ....

NB : Vous pouvez si vous le souhaitez, mettre mon témoignage sur votre site."

* Le prénom a été changé. Nous n'indiquons jamais le nom de famille. 

Du fait de son adhésion, cette dame a eu la communication des coordonnées d'un spécialiste du tda avec et sans h pratiquant les compléments nutritionnels. 

 

03/03/2016

Extrait du formulaire de contact - février 2016

Bonjour,

Il vous est possible d'entrer en contact avec notre association via le formulaire situé en colonne du site internet www.remedya.hautetfort.com . A titre d'exemple, nous vous avons copié/collé une demande d'aide d'un nouvel adhérent.  

Bien à vous L'Admin

"Mon petit fils est hyperactif (avec manque de concentration) et de grosses difficultés scolaires (alors que c'est un enfant très intelligent). Nous avons essayé l'auto-médication. Il faut avouer qu'après 15 jours de traitement il n'y a pas de résultats probants. C'est dommage car nous avons cru que se serait super. Nous ne voulons pas en arriver à un traitement plus lourd avec le méthylphénidate. Ainsi, nous souhaitons adhérer à votre association."

02/03/2016

Témoignage d'une professionnelle de santé

Bonjour

A l'occasion d'une adhésion, l'association a appris que c'était une infirmière qui avait communiqué nos coordonnées. Nous nous sommes approchés d'elle pour la remercier. Voici sa réponse.

"Pendant des années j’étais persuadée que cette maladie avait été créée par les laboratoires pharmaceutiques. Quand j’ai appris en cours quel était le traitement, je n’ai pas compris comment on pouvait faire ingérer un tel médicament à son enfant.  Pour moi un enfant hyperactif était un enfant avec beaucoup plus d’énergie que les autres, une énergie à apprendre à canaliser, certes pas facile mais de là à donner du méthylphénidate…. Le traitement de l’hyperactivité est un médicament dérivé des amphétamines, donc pas étonnant que d’un coup les enfants se mettent à écouter à l’école travaille et ont de nouveau de bonne note, mais à quel prix…. J’ai vu pas mal de reportage issu des Etats-Unis où ce médicament est devenu commun et au moindre échec scolaire, à chaque petit débordement d’énergie les parents mettent leurs enfants sousméthylphénidate… il faut savoir que ce médicament peut être pris à partir de 6 ans… Aux Etats-Unis ce médicament fait un ravage…. J'ai rencontré à mon école d'infirmière une autre étudiante. Celle-ci m’a parlé de son frère hyperactif. Je lui ai exposé à l’époque mon point de vue. Le sien était totalement opposé, elle m’expliqua que son frère l’était réellement, que je me trompais sur toute la ligne, que sa famille était dans le plus grand désarroi, son frère faisait 5 sports différents (judo, foot, gym….). Donc avec les entrainements, les matchs, l’école, les activités en famille, même avec toutes ces activités, même avec parfois une bonne claque afin de le calmer, il ne s’arrête jamais, une énergie inépuisable peut importe le nombre d’activités… Sa famille n’avait pas opté pour le traitement médicamenteux malgré les circonstances, j’ai pu réellement comprendre le réel problème quotidien qu’elle vivait avec sa famille, en clair ils étaient désemparé, ils ne savaient plus quoi faire, j’ai été vraiment attristée de la situation. J'ai voulu l'aider. J'ai fait des recherches sur le net pour connaître des solutions alternatives au méthylphénidate et je suis tombée sur votre association. Je suis contente que cette famille a pu faire appel à vous. Cordialement MF L..."

28/01/2016

UP (01/2016) : Tableau d'honneur pour cette maman et ce pédiatre !

Bonjour ou bonsoir,

Connaissez vous l'histoire des trains qui arrivent à l'heure? Non, on n'en parle jamais c'est comme acquis. Pour nous à l'association c'est les histoires sur les bienfaits de la micronutrition qu'on ne voit jamais ou rarement. Les parents tournent bien vite la page. Et puis il y a des "pépites" qu'on aimerait lire plus souvent  

Ainsi, j'ai reçu un courrier manuscrit d'une maman accompagné de son adhésion. Je ne peux résister à vous le faire partager en le tapant au clavier afin de préserver son anonymat.

Bonne lecture 

Marie

Association Remedya

Octobre 2014

Mon fils aîné de 4 ans a eu un développement particulier avec des troubles du comportement. Il est pris en charge par une orthophoniste depuis l'âge de 3 ans (il ne parlait toujours pas) puis par la suite par un pédiatre en parallèle.

A ce jour il n'y a toujours pas de diagnostic de posé. Il a été mentionné TSA, autiste atypique, ...

Dès la première rencontre avec le pédiatre il m'a été conseillé de donner de la micronutrition à mon enfant (je crois que j'ai eu beaucoup de chance) 

Son comportement s'est rapidement amélioré et avec les différentes rééducations ses progrès sont très rapides et surprennent tout le monde. Mon fils devient un enfant comme les " autres ".

J'ai voulu profiter des vacances d'été pour l'arrêter, grave erreur : son comportement est devenu comme avant. 

J'ai redonné le complément nutritionnel du départ et tout est rentré dans l'ordre ... 

J'ai fait des recherches sur internet sur ce sujet. J'ai découvert votre blog et votre site internet.

La piste de la nutrithérapie a l'air d'être prise au sérieux par le pédiatre. Mon fils doit prendre une autre forme de complément et je dois faire le point avec lui deux semaines après.

Je suis fortement convaincue du lien entre une carence et l'état de mon fils. 

Un grand merci pour votre association pour faire connaître et reconnaître les bienfaits de la micronutrition.

En restant à votre disposition ..... Madame X ...

Mes commentaires sur le blog en cliquant ici petille.midiblogs.com/suite-au-tableau-d-honneur-publie-sur-le-site-internet

 Concrètement étant une association, nous allons envoyer une copie du courrier (rendu anonyme) de cette maman d'abord à un médecin auteur de plusieurs études en pédiatrie mais également à un service pédiatrique d'un grand hôpital français qui se penche sur la question.

JANVIER 2016 - L'association reçoit ce jour une actualisation du cas de ce jeune enfant 

 

Bonjour,

 Voici des nouvelles récentes sur le développement de mon fils. Il vient tout juste de fêter ces 6 ans. Pour nous toutes ses difficultés sont terminées  depuis plus de 6 mois.

En effet la micronutrition ainsi qu’une nouvelle forme de neurologie ont selon moi permis à toutes les prises en charges (orthophonie, psychomotricienne, ergothérapeute.....) prodiguées d'être beaucoup plus efficaces. La micronutrition a permis de rééquilibrer les dysfonctionnements qui existaient dans son organisme. Les autres thérapies ont permis de corriger toutes les difficultés de développement.

 

 Depuis octobre 2015 nous n'avons plus aucun rendez vous, plus aucune prise en charge, plus d'AVS à l'école. La maitresse de cette année ne voit aucune différence avec les enfants de son âge. Il a tout à fait le niveau scolaire et est très bien intégré dans sa classe. Il se concentre en classe, il n’a plus de problème de sommeil et il est plus facile pour nous de lui donner une éducation également. Il réclame tout le temps d'aller à la cantine et au centre de loisirs pour passer beaucoup de temps avec les copains. Pour un enfant qui avait des troubles relationnels, je trouve ça plutôt génial. Les animateurs du centre de loisirs l'ont beaucoup aidé aussi à changer sa façon d'interagir avec ces pairs.

 

Cela reste un enfant très dynamique qui a besoin d'avoir des journées bien remplies, mais il peut rester des heures à faire des dessins, de la peinture ou des jeux calmes assis à une table, avec des temps où il peut courrir, sauter se défouler. Bref, un enfant comme les autres avec son caractère.

 

Nous continuons toujours une prise en charge micronutrition mais qui évolue avec le temps, il grandit, ses besoins changent. Notre vie de tous les jours a également bien changé, c’est plus apaisé. il est très sensible à la prise de ces compléments alimentaires et de l'équilibre de son alimentation, il sent lui même la différence. Bien sur des extras lui sont autorisés, du coup il sait rester raisonnable (les bonbons par exemple) et n'abuse pas.

 

Pour nous la galère a duré plus de 3 ans et demi mais il y a une fin. Au début ça parait long, les changements ne sont pas forcement immédiats, parfois on ne les voit même pas, les progrès s'enchainent. Quand on fait le bilan on se rend compte finalement que les progrès ont été rapides et importants. Il ne faut pas hésiter à se faire aider, entourer, aller chercher de l'aide de partout, ne pas faire attention au jugement des autres, certains peuvent être méchants, blessants, mais d'autres rencontres peuvent être superbes et bénéfiques. Surtout croire en ses enfants, ils regorgent de surprise!!!

 Merci encore pour l'association Remedya et pour tout les conseils qu'elle a pu m'apporter en plus.

 à bientôt

 

22/01/2016

Témoignage du sud ouest (actualisé janvier 2016)

Bonjour

Voici un témoignage concernant un jeune qui présentait notamment un déficit d'attention dirigé vers nous par un médecin de ville. 

Bonne lecture

Marie Association Remedya Nb le prénom n'est volontairement pas indiqué et remplacé par ....

Premier contact avec notre association : mi juillet 2015

"Bonjour je suis maman d'un petit .... 9 ans. Il présente depuis son plus jeune âge des troubles de l'attention, sans hyperactivité . Il serait dyspraxique , précoce Nous suivons des cours d'orthophonie, d' orthoptie,d ‘ergothérapie . C’est un médecin qui s’intéresse à la micronutrition qui m’a conseillé votre site  C'est notre deuxième enfant. Accouchement par voie basse, classique.

Message du 13 septembre 2015

Notre fils était sur mode "off". 

Depuis petit on avait consulté : autisme?. Il est très colérique et impulsif

Climat familial très très perturbé. Nous avons suivi plusieurs programmes pour développer l' attention.

Nous avons fait la méthode : calme et attentif comme une grenouille, de l' art thérapie

Cela va faire un mois que ..... prend le traitement de micro-nutrition : voilà nos constatations : il dort moins en journée , il accepte de dormir la porte de la chambre fermée ( avant il avait peur) , il est heureux d’aller à l’ecole , ( les poésies sont apprises très vite) il est heureux tout court et même arrive à faire du vélo ( avant n’avait pas de force dans les jambes pour faire du vélo)

Donc nous sommes hyper contents et lui surtout de toutes ces nouveautés .

Afin d'éviter l'effet miroir ou l'accoutumance, nous allons faire 1 pause 1 jour par semaine et moitié des vacances scolaires.

A l’école nous n’avons pas encore le retour de la nouvelle maitresse : .... a eu beaucoup de bilan , orthoptie avec un spécialiste troubles neuro-visuels ( son strabisme s’est par ailleurs nettement amélioré) et séances de rééducation, ( aujourd’hui terminées)

Il a de l’orthophonie avec une spécialiste de la dyscalculie

Il a aussi des séances d’ergothérapie à l’école ( il écrit maintenant très bien )

Il a même accepté de faire le dessin de la poésie ( avant les dessins étaient très pauvres)

Mon mari très sceptique au départ, a commencé à lire des livres de micro-nutrition  car il note effectivement qu’il y a un vrai changement 

Mais nous avons rendez vous mi novembre , avec le médecin qui veut lui prescrire le méthylphénidate.

J ‘espère que notre fils aura fait assez de progrès d’ici là .

J'ai lu votre article sur les interactions médicamenteuses (*) Cela m'a permis de réaliser que pendant ma grossesse j ‘ai eu une intervention avec anesthésie générale et pas mal des médicaments mentionnés ( antibiotiques et anti acide : omeprazole,  levothyrox).

Personne ne nous a jamais parlé de votre solution.

Depuis le début du traitement notre garçon  semble pouvoir mener des activités  à terme et peut réfléchir pour trouver des solutions

 Pour l' instant un vrai bonheur Familial

-----

03/01/2016 17:21,

Permettez  moi de vous présenter à l'aube de cette nouvelle année tous mes voeux .

En espérant que cette année soit belle et qu'elle vous permette d'être plus diffusé.

Notre fils ........... va bien, il est sous méthylphénidate mais à trés faible dose : il nous dit que les choses sont moins embrouillées dans sa tête .

Il continue toujours la nutrithérapie.

 

Il vient de commencer ue nouvelle méthode d¹apprentissage ( site puissance

dys: betrice sauvageot)

 

 

30/11/2015

TEMOIGNAGE de décembre 2015

Bonjour à tous

Voici ci-dessous l'écrit d'une adhérente depuis novembre 2014. Vous constaterez que vu l'âge de cet enfant il n'est nullement question de Vitamine B6 (neurotoxique à cet âge).

Bonne lecture

Marie

Association Remedya 

" Je suis la maman d’un petit garçon qui a aujourd’hui cinq ans et demi qui avait du mal à tenir en place. Déjà bébé, il était particulièrement vif, en demande constante, faisant tout très tôt ( 4 pattes à 7 mois, marche à 10 mois, prononçait 50 mots à 15 mois etc.) des réveils nocturnes fréquents, il nous demandait beaucoup d’attention et nous fatiguait beaucoup son père et moi ! 

....J’ai remarqué très tôt que mon fils semblait souvent fatigué, pâle, et sa paupière « battait ». Alors, je lui donnais autant que possible des aliments riches en magnésium. Mais vers 3 ans, il est devenu plus dispersé et colérique.

 Je suis allée demander conseil à la pharmacie, et je suis repartie avec de la micronutrition. En une seule prise, mon fils a été métamorphosé ! Tranquille, concentré, des colères qui retombaient très vite…

 Puis, du jour au lendemain, il est redevenu survolté ! En plus, le goût  de ce complément alimentaire ne lui convenait plus.

J’ai pris contact avec l’association Remedya. Celle ci m'a mis en contact avec un médecin. Cette dernière lui a fait une prescription et sur les quantités bien sûr.

 Ce qui est clair, c’est que lorsqu’on arrête le traitement, on voit tout de suite que notre fils est irritable, colérique, il s’agite beaucoup, change sans cesse d’activité et sa paupière « bat ».

 Sous traitement, il est tranquille, joyeux et calme.  Mais il y a quand même des moments où il est survolté et prêt à exploser : en particulier lorsqu’il rentre de l’école, après une journée entière, avec cantine. Je n’envisage même plus de la laisser de temps en temps au centre de loisirs…

 D’ailleurs, pendant les vacances, et lorsque l’on respectait ses rythmes (en particulier l’heure du coucher), il était très agréable à vivre !

 Globalement notre fils va bien, il a un comportement adapté à l’école, mais il souffre de ses journées trop longues, où on lui demande trop longtemps je crois: d’être sage, d’obéir, de se concentrer longtemps pour faire des choses difficiles, pas de temps de repos, pas assez de jeux…

 Nous devons toujours être très vigilants sur son hygiène de vie : des horaires réguliers, coucher tôt, sport, activités de plein air, le moins de stress possible, des repas très équilibrés, penser à lui donner : sa prescription, mais aussi un transmetteur le week-end, germe de blé et levure de bière qui amélioreraient l’assimilation des minéraux.

 Quelques mois plus tard… Nouveau regard et nouvelle méthode

 Notre fils grandit, ses colères s’apaisent, sa résistance aux contraintes de l’école est meilleure, mais le micronutrition est toujours essentielle. Lorsqu’on arrête, il devient nerveux et fatigué. De temps en temps, on arrête le traitement car on le trouve très contraignant et que par moments, on a envie de souffler. ...…

J’aimerais aussi apporter mon témoignage au sujet des relations familiales.

 Durant la toute petite enfance de notre fils, nous avons adopté le "maternage". Nous l'avons beaucoup porté, allaité longtemps, nous essayions d'être à l'écoute, bienveillants malgré la fatigue. Ce maternage, relativement "facile" lorsqu'il était petit, s'est avéré plus difficile avec l'école, notre fils était fatigué, irritable, colérique, intenable... Notre idéal s'est alors un peu effrité, l’éducation que nous avions reçue a remplacé notre désir d’écouter notre enfant,  et les « vieux réflexes » ont pris le dessus.
 

Nous sommes alors entrés dans une phase d'éducation "à l'ancienne" je dirais. Ce sont les parents qui commandent, "l'enfant doit apprendre la frustration et les contraintes" : punitions, cris, nous nous énervions régulièrement, parfois même, il m'arrivait de rentrer dans une telle rage que je lui donnais fessée ou claque. Cette éducation réflexe ne donnait aucun résultat ! Sauf celui d'énerver encore plus notre enfant et de le rendre encore plus difficile à vivre.

Je crois que nous en étions arrivés là parce que notre façon de vivre nous conditionnait à être toujours sous pression, tendus, épuisés. On vivait trop vite, sans conscience, ni moments de qualité, de douceur, pour soi ou pour les autres. Et dans cette course, l'enfant apparait comme un obstacle. On attend de lui qu'il réagisse comme un adulte, c'est impossible ! 

 Un jour pire que les autres, j'ai réalisé tout d’un coup que ce mode d'éducation était absurde. Je voyais bien que je n'obtenais que cris et provocations en m'énervant. Alors qu'en se mettant à sa hauteur, en l'écoutant, en essayant de se mettre à sa place,  dans son cerveau d'enfant complètement immature (normal, c'est un E.N.F.A.N.T. ), n'importe quel conflit trouvait une solution dans le calme. Les explications sont parfois longues mais elles finissent toujours par le convaincre. Ainsi, on obtient obéissance et tranquillité. Parfois, on lui impose un temps calme dans sa chambre pour que tout le monde se calme, mais sans cris.

Le jour où j'ai réalisé qu’élever un enfant cela signifie avant tout le guider, l’encourager et lui apprendre comment fonctionne notre monde, tout a changé. Et mon mari est en accord avec cette démarche.

 Avec mon enfant "hyperactif" j’ai donc essayé les 2 méthodes, jamais la méthode dite forte n'a marché, alors que la sollicitude est magique.

 Difficile de concilier cela avec le travail, mes besoins de liberté, de temps, de tranquillité. Il y a mon mari mais aussi les personnes de l'extérieur : voisins, amis, nounou ... « il faut tout un village pour élever un enfant »

J'ai fait une pause dans le travail, juste le temps de la petite enfance Je pense que c'est très important pour nous. Nous avons aussi découvert très récemment la méditation avec une méthode que je trouve géniale pour enfants (CD + livre) Un cœur sage et tranquille… Il adore.

 j'ai décidé de ralentir moi aussi, je profite de ces nouvelles relations riches et sereines, la plupart du temps ;)

 En résumé : De la micronutrition adaptée à son âge et à son poids bien répartie sur la journée, en 4 doses, avec de temps en temps (quand les symptômes augmentent ) 4 gouttes  d'un transmetteur, de la levure, du germe de blé. De la méditation, du sport, des relations apaisées…

 Autres livres que j’ai envie de conseiller :

Au cœur des émotions de l’enfant

Eduquer sans punir

Le corps ne ment jamais

 

 

 

19/09/2015

C'est la rentrée ... ou presque

Bonjour à tous

Septembre et sa traditionnelle rentrée. Sauf pour notre association qui modifie son mode de fonctionnement et ce :

- bien que nous dirigeons vers des médecins inscrits à l'ordre, nombre d'entre vous craignent de tomber sur une secte .... C'est très vexatoire à notre endroit et de plus une telle organisation est championne de communication et ne se cantonne pas comme nous d'un site internet artisanal ou d'un petit blog gratuit

- Faute d'un nombre suffisant de bénévoles nous ne sommes plus en mesure d'aider les familles individuellement (néanmoins voir * ). Et oui cela fait depuis 2008 que nous faisons de l'aide à la parentalité et chacune a pris une orientation différente (psychologue, graphothérapeute, soutien scolaire, quatrième enfant, neurothérapeute). Il n'y a plus que moi qui exerce dans un autre domaine salarié. Je m'occupe donc de l'association à temps perdu.

- Faute de témoignages écrits des parents sur l'évolution de leur enfant suite à nos conseils. En effet la publication de notes sur internet permet à notre site d'être mieux référencé et donc mieux connus. Nous n'avons pas les moyens de payer un référencement.     

Au niveau des projets à venir : 

-  nous espérons avoir le temps de vous rédiger un livret conseil qui sera proposé à la vente dans le but d'un rapport gagnant/gagnant (les parents trouvent une information ad hoc et les rentrées financières encouragent l'association à continuer!)

- nous avons pris contact avec un médecin spécialisé dans la formation en micronutrition et nutrithérapie de l'enfant. Notre association s'acquittera du prix de son intervention en direction du grand public / para-médicaux Reste à trouver une salle 

Nous tenons à insister sur la supériorité des aliments à consommer sur une gélule synthétique. Même si cette dernière semble « plus facile », voire plus rapide..., n'oublions surtout pas que le résultat santé avec la forme naturelle est bien meilleure. 

Reste à vous souhaiter de bien profiter des derniers rayons de soleil afin d'optimiser la production endogène cutanée de la vitamine D ! 15 à 20 minutes par jour suffisent...

Bonne rentrée

Marie 

Association Remedya

* Vous consultez un site gratuit. Il demande des heures de travail Ainsi, afin de trouver un rapport gagnant/gagnant nous vous remercions d'activer les liens publicitaires, 5% du prix de vente est reversé à notre association. Nous espérons que vous jouerez le jeu.

13/09/2015

L'épuisement des nutriments d'origine médicamenteuse

Il est arrivé par le passé que je demande à des parents qui m'interrogeaient sur  les problèmes d'apprentissage ou de comportement de leur enfant si un (ou plusieurs) médicament(s) avaient pu être administré à la maman pendant ou juste avant la grossesse. Très peu ont répondu à ma question qui visait en fait à trouver l'origine du déséquilibre et donc d'en trouver une parade.  Ceux qui ont bien voulu se confier ont eux pu faire le lien, être rassurés quant à la supplémentation en compléments alimentaires à administrer.

Vous ne saviez probablement pas que les médicaments pouvaient épuiser les nutriments. Il est essentiel de savoir lequel, comment il se  «marie» avec le nutriment essentiel qu'il épuise, de sorte que vous pourrez réduire ou éliminer les effets indésirables et secondaires inconfortables. 

Un exemple : les antibiotiques (*)- ils "agressent"  la flore intestinale normale , "volent" votre intestin de ces «bonnes bactéries» peuvent s'ensuivre des effets secondaires tels que la diarrhée, des crampes abdominales, l'indigestion et la nausée.... Une façon d'éviter ces effets secondaires est de prendre des probiotiques Les probiotiques protégeront contre l'infection et amélioreront la digestion et la régularité.   

Voyons quelques-uns des autres agresseurs : 

Beaucoup de gens pensent que les femmes qui prennent des médicaments hormonaux substitutifs ou pilules de contrôle des naissances pourraient être privés de vitamines B, fer, sélénium, le magnésium, le zinc et les probiotiques. Une carence à long terme de ces nutriments pourrait causer toutes sortes de problèmes, y compris problème de thyroïde, gain de poids, perte de cheveux,  attaques de panique, trouble de la mémoire, la perte osseuse, des infections fréquentes et la dépression. 

 L'alcool fracasse les niveaux de thiamine et la glutathion, un antioxydant important pour la fonction du foie. Cela conduit à une insuffisance hépatique, une neuropathie et des problèmes psychiatriques. 

D'autres médicaments pour la pression sanguine et certains stéroïdes sont les agresseurs de magnésium. En cas de carence de ce minéral, une personne pourrait devenir irritable, anxieuse, développer une faible capacité d'attention (TDAH), mélancolie, dépression,  attaques de panique et l'hypertension artérielle.   

Un faible taux de magnésium provoque un dysfonctionnement du pancréas (lien avec le diabète ). Depuis l'introduction de nouveaux sels de magnésium, celui ci est moins difficile à absorber, et ne provoque quasiment plus de diarrhées. 

 Un médicament contre le diabète  se trouve être antagoniste de quelques nutriments tels que la CoQ10 et de vitamine B12. Les faibles niveaux de ces nutriments peuvent affecter le cerveau provoquant troubles de la mémoire, de la confusion et la dépression. 

 Il est possible de se sentir mieux, si vous savez ce qu'il faut cibler.  En quelques semaines, parfois des mois, vous commencez à vous sentir mieux. 

Maintenant que vous avez quelques connaissances, à vous de trouver un bon spécialiste en micronutrition!  

Bien à vous

Marie - Association Remedya

 (*) des antibiotiques sont administrés par exemple en cas de fécondation  in vitro

Nb : les commentaires sont ouverts - il suffit de cliquer sur ce mot.

Ps : Billet inspiré par la pharmacienne américaine Suzy Cohen. Elle est auteur notamment de plusieurs ouvrages d'informations médicales alternatives. Celui stipulé ci-dessous (en anglais) recense les médicaments qui épuisent les nutriments essentiels, et leurs effets secondaires. Un incontournable pour toute personne prenant des médicaments et pour les médecins et les praticiens qui les prescrivent.  Merci de ne pas désactiver la publicité, vos achats via nos liens (5% nous sont reversés) sont vos encouragements pour nous aider à continuer ! 

Nb ; voir aussi le site http://www.lecrat.org/article.php3?id_article=742 (lien à copier/coller) 

07/03/2015

Un témoignage favorable à la micronutrition

 

Chers lecteurs,

Suite à un long témoignage sur une fratrie publié sur notre site réservé à nos adhérents, nous vous faisons partager la réaction d'une jeune maman.

Marie

Association Remedya

"" Bonjour, et merci pour ces témoignages qui sont très encourageants.

Je retrouve beaucoup de similitudes avec les soucis que nous rencontrons avec notre fils : otite séreuse, retard de langage, problèmes relationnels...

Nous avons rdv avec une neurologue courant juin (9 mois après la prise du rdv...c'est long...très long), nous espérons que cette prise en charge nous aidera encore à avancer...

Mais déjà, la prise de la micronutrition au quotidien est une bonne aide. Je donne également un complexe vitaminé tous les jours et nous avons enfin passé un automne et un hiver sereinement sans passer par des antibiotiques toutes les 3 semaines, ni rhinites à répétitions, ni otites....etc... 

En l'attente, très belle journée à tous

Claire 

18/08/2014

Nouvelles d'une tante

"Bonjour Marie,

J'étais venue à la réunion de Castelnau Le Lez.

Je vous donne des nouvelles des enfants de mon neveu pharmacien Son dernier fils qui a un Trouble Envahissant du Développement (TED ) est sous micronutrition et il et va mieux. Reste tout de même du retard, il est au CAMPS l'après-midi, mais l'école le fait passer au CP, quitte à le faire doubler à ce moment-là. Je lui ai dit qu'il y avait d'autres "ressources" à l'association mais il est débordé en ce moment (déménagement). Concernant son grand, A...., il est toujours survolté malgré le même traitement que son frère : je crois qu'il aurait dû sauter une classe, car au moins, le travail l'aurait occupé. La précocité intellectuelle aussi n'arrange rien..... Bon j'espère que mon neveu vous contactera à l'automne. " Nicole- Castries.

04/12/2013

Remerciements d'une doctorante

Reçu ce jour ce message d'une personne que notre association a aidé. 

FM a écrit le  4 décembre 2013 17:26

Madame, 

Je vous remercie pour les infos dont j'ai pu bénéficier. 

J'ai rendu mon mémoire ce jour sur la prise en charge des enfants hyperactifs, notamment sur le rôle de l'alimentation, de la micronutrition et le rôle des parents, et des différents intervenants auprès des enfants. 

Cordialement, 

FM

04/11/2013

Dyslexie et micronutrition.

La prise en charge de la dyslexie se doit d'être précoce et pluridisciplinaire.

La rééducation orthophonique permet de proposer des stratégies de compensation à la personne dyslexique. Mais votre pédiatre pourra notamment ajouter une consultation chez un orthoptiste (spécialiste en neurovision), un psychomotricien ou un ergothérapeute (ces deux spécialistes n'étant pas pris en charge en France par la sécurité sociale, un dossier auprès de la mdph pourra être déposé (cliquez ici: mdph.fr)

Concernant les techniques qui permettent à un enfant dyslexique d'apprendre plus facilement à lire. On peut citer la méthode Padovan (prise en charge sécurité sociale éventuelle), la méthode "Boscher"

" ou la méthode La planète des Alphas où les personnages ont la forme et font le son des lettres de l'alphabet.

exemple :

Concernant la micronutrition en cas de  dyslexie, notre association a de bons retours sur l'effet du magnésium. Nous préparons un article réservé à nos adhérents sur ce sujet. En effet, des médecins prescripteurs de ce minéral  en cas de trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) associé une dyslexie ont constaté un recul de cette dernière. Il semble que le magnésium agit favorablement sur la fatigabilité du sujet dyslexique.

21/10/2013

Newsletter de la Toussaint 2013

Bonjour

Voici les vacances de La Toussaint

Nous conseillons de faire une pause dans la nutrithérapie pour enfants, pré ados, ados un jour par semaine. Pendant les congés, mieux vaut reprendre celle ci une semaine avant la rentrée (10 jours au moins en période d'été du fait de la déminéralisation due à la transpiration).

Notre vécu d'association depuis 2006 nous laisse à penser aussi qu'il faut en plus varier les formes de magnésium. Les vacances sont idéales pour ces tests.

Les adhérents de notre association ont des informations plus précises sur la formulation précise, sur le dosage, les contraintes (être à jeun ou pas), etc ..... Nous les mettons en effet en relation avec un médecin de l'hexagone. Nous avons les coordonnées d'une trentaine d'entre eux ouverts à la micronutrition en cas de troubles de comportement, d'apprentissage voire de développement

Mais la complémenthérapie ne peut pas tout. Le premier dispositif pour aider son enfant est l'hygiène alimentaire (éviter la "snack food", les sucres raffinés (soda compris), privilégier légumes et fruits frais. Veuillez aussi autant que faire se peut à une période zen pendant la Toussaint pour être en rupture avec le rythme scolaire. 

Nos adhérents sont satisfaits de nos conseils en matière d'hyperactivité. C'est moins flagrant pour le déficit d'attention. Ainsi nous avons pris contact avec un laboratoire spécialisé qui va envoyer des échantillons de son produit à nos médecins correspondants.

Nous ne pouvons que vous inviter à nous rejoindre.

Bien à vous

Marie

Retrouvez nous aussi sur petille.midiblogs