Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2016

Le quotidien de l'association

Mai 2015 de .....@free.fr

Message :

"Bonjour, je suis le papa d'une jeune fille de 16 ans épileptique depuis 2 ans et actuellement traitée avec du ..... J'ai acheté et "dévoré" le livre du docteur Mousain-Bosc. Je souhaitai pouvoir faire suivre ma fille par un des médecins pratiquant l'administration de magnésium.  Je réside dans le nord-est de la France. Je vous remercie pour tous ces messages très encourageants de parents confrontés à ces maladies. Très cordialement, F......"

Ce parent a obtenu l'information dont il avait besoin en 2015. En échange nous lui avons demandé un témoignage écrit. Ceci car notre association n'a pas les moyens de payer un référencement Google, néanmoins plus il y a de posts, plus nos chances d'être naturellement référencé augmente. Là notre site est au plus bas, soit le Rank 1. Il nous semble pourtant qu'on lit ici des informations qui ne sont pas courantes, qui réconfortent, encouragent.

Ainsi, afin que notre action de diffusion de méthode complémentaires dans la prise en charge de l'hyperactivité, du déficit d'attention, de l'épilepsie soit plus connue, nous ne dérogeons plus à notre règle de demander un soutien financier à ceux qui nous sollicitent.

Vous pouvez aussi lire cette note : Réponses à question  

18/09/2016

De la recherche d'un médecin ouvert à une prise en charge plus douce du TDAH

Bonjour,

Je vous prie de trouver ci-dessous un extrait du difficile parcours de la recherche d'un praticien ouvert à une prise en charge à base de compléments nutritionnels. Marie Association Remedya

*****

""Bonjour,

J'ai eu au début de l'été le diagnostic de la neuropsy Il s'agit d'un Trouble Déficit d'Attention sans hyperactivité. Elle me propose de commencer par de la remédiation. Je suis également allée chez un médecin homéopathe qui m'a prescrit de l'homéopathie mais qui n'avait pas trop l'air au courant pour le reste. Il m'a tout de même prescrit de l'oligosol magnésium ( il n'y a pas de vitamine B6 avec mais selon votre blog mon fils est trop jeune pour en prendre).   

Je suis allée voir ma généraliste pour mon fils pour un vaccin et j'en ai profité pour parler du diagnostic de TDA, du méthylphénidate et des compléments nutritionnels. Résultat je me suis bien fait sonner les cloches.  Pour elle ce genre de produit ne sert à rien "la preuve ils ne sont pas remboursés", seule la Ritaline ou simili peut avoir un intérêt même si elle comprenait mon manque d'enthousiasme.

Je lui ai montré de la documentation trouvée sur internet réalisée par d'autres médecins. Cela a été liquidé en moins de temps qu'il ne faut pour le dire et bien qu'elle ne me l'a pas dit j'ai bien compris que pour elle c'était limite charlatanisme. Du coup il n'y a rien à attendre de ce côté là. Mon docteur a tout de même entre 55 et 60 ans je pense donc elle ne vient pas du "tout chimique".

 Etant donné qu'une amie avait été contente du Dr C... P... à Marseille, j'étais prête à faire 120 kms aller/retour. Mais renseignement pris, il ne prend plus de nouveaux patients.

Alors, je suis allée voir la plus grosse pharmacie sur l'agglomération de Toulon pour leur demander des noms de médecins qui s'occupent de micro nutrition mais ils n'en connaissaient pas et m'ont même dit que les médecins sur le secteur étaient plutôt réfractaires sur ce sujet.

Ainsi je m'adresse à votre association pour trouver de l'aide. Le hic c'est que l'addition risque d'être salée et que l'on ne sait pas combien dure le traitement. 

Mimsie ""

17/09/2016

Un témoignage épilepsie

"Bonjour,

Pour nous l'épilepsie nous est tombée dessus en mars dernier. Seulement, cela faisait un an en fait que notre fils de 4 ans faisait des crises mais les médecins m'avaient dit que le problème venait de chez moi et que j'étais trop fusionnelle. Résultat en rentrant en métropole, mon fils faisait environ 5 à 6 crises par jour. Depuis il a été mis sous traitement, traditionnel (200mg matin et soir, et l... 20 mg le matin, et 10 mg le soir). Le premier ne me dérange pas trop mais le deuxième a vraiment des effets secondaires sur mon fils (crises de colère, de panique, hallucinations). Les médecins n'arrivent pas à trouver d'où proviennent ses crises. Ils nous ont fait arrêter le traitement un jour pour lui faire un EEG, résultat 2jours après il a fait 8 crises en moins de 12h. Son cerveau a ramassé, et il a beaucoup régressé.

Je ne suis qu'une débutante en la matière, mais j'ai découvert qu'il y a plusieurs sortes d'épilepsie. Ainsi pour mon fils, il s'agit d'épilepsie clonique, sans convulsions mais avec mouvements violents et incontrôlés de la tête et des bras. Depuis la mise en place du traitement, ces sortes de crises ont disparu en partie, mais il semble qu'il y ait des court-circuits dans son cerveau qui font qu'il répète des phrases ou des mots en boucle. Il est en retard d'un point de vue mental, ce qui fait qu'un médecin m'avait lancé en regardant mon fils, qu'il était autiste. Sans aller plus loin, j'ai pris ce diagnostic dans la figure avec tout ce que cela peut impliquer moralement. Nous avons donc été orientés vers une psychiatre de notre ville qui elle a démenti le diagnostic, et nous a envoyé direct aux urgences quand elle a vu une crise. D'où ensuite les examens qui ont révélé l'épilepsie. Notre fils a un retard mental du à ses crises qui n'ont pas été traitées pendant un an faute d'écoute sérieuse des médecins. Nous avons réussi à obtenir une AVS pour l'école, mais c'est difficile à vivre quand les moqueries se font ou quand on entend la maîtresse dire, 'je lui fait rien faire car il ne sait rien faire". Donc en plus de l'épilepsie, nous devons gérer le retard et les troubles du comportement. Je ne compte plus les EEg pratiqués, avec aucune réponse au bout, et à chaque fois, L********** en ressort un peu plus traumatisé. Ce n'est pas facile à vivre, mais nous nous battons chaque jour et heureusement nous avons une psychiatre qui fait beaucoup pour L***********.

De mon côté pour L***********, nous avons aussi suite à la lecture du livre "la solution magnésium" du Dr Mousain Bosc fait des recherches sur internet. Suite à notre adhésion à l'association Remedya le médecin homéopathe nous a prescrit un traitement au magnésium à la fin du printemps 2016 (car il a fallu attendre 2 mois pour avoir Rendez-vous). Il a fait de gros progrès grâce à cela. Je vous conseille pour les enfants qui ont des troubles du comportement de croiser les informations avec votre moteur de recherche favori. Nous avons pu constater grâce aux examens sanguins spécifiques, qu'il était en grosse carence de magnésium.

"

Bonjour Marie,

 

Comment allez-vous? J'ai vu que vous étiez toujours aussi active.

L**** va mieux, il n'a pas fait de crises depuis l'été, et du coup, il progresse de jour en jour. Il ne va pas passer en Cp mais reste en grande section. Il a fait d'énormes progrès en parole, et il joue beaucoup plus avec les autres. Il est inscrit à la natation et maintenant il arrive à traverser la piscine sans ceinture ni brassard, ce qui est une grande victoire pour lui et ce dont il est très fier. Il accuse toujours un retard par rapport aux enfants de son âge mais il progresse à son rythme et pour nous c'est le plus important. Il sait toutes ses lettres, et ses chiffres, son plus gros problème réside dans l'écriture. Il va commencer les séances d'orthophonie, en septembre et nous avons décidé d'arrêter les séances de psychomotricité que nous trouvions peu efficaces avec lui. Nous avons toujours des problèmes pour le coucher, mais la pédopsychiatre trouve également qu'il a beaucoup évolué et qu'il recommence son développement là où il l'avait arrêté.

Voilà pour les nouvelles, pour vous j'espère que cela va bien aussi. Vous pouvez citer mon témoignage si cela peut aider ou encourager des familles, il n'y a pas de souci.

Je vous souhaite bonne continuation.

A bientôt! ""

Concernant les témoignages, notre association change ville et prénom ou ne les indique pas. Nous ne citons jamais les noms de famille.

28/01/2016

UP (01/2016) : Tableau d'honneur pour cette maman et ce pédiatre !

Bonjour ou bonsoir,

Connaissez vous l'histoire des trains qui arrivent à l'heure? Non, on n'en parle jamais c'est comme acquis. Pour nous à l'association c'est les histoires sur les bienfaits de la micronutrition qu'on ne voit jamais ou rarement. Les parents tournent bien vite la page. Et puis il y a des "pépites" qu'on aimerait lire plus souvent  

Ainsi, j'ai reçu un courrier manuscrit d'une maman accompagné de son adhésion. Je ne peux résister à vous le faire partager en le tapant au clavier afin de préserver son anonymat.

Bonne lecture 

Marie

Association Remedya

Octobre 2014

Mon fils aîné de 4 ans a eu un développement particulier avec des troubles du comportement. Il est pris en charge par une orthophoniste depuis l'âge de 3 ans (il ne parlait toujours pas) puis par la suite par un pédiatre en parallèle.

A ce jour il n'y a toujours pas de diagnostic de posé. Il a été mentionné TSA, autiste atypique, ...

Dès la première rencontre avec le pédiatre il m'a été conseillé de donner de la micronutrition à mon enfant (je crois que j'ai eu beaucoup de chance) 

Son comportement s'est rapidement amélioré et avec les différentes rééducations ses progrès sont très rapides et surprennent tout le monde. Mon fils devient un enfant comme les " autres ".

J'ai voulu profiter des vacances d'été pour l'arrêter, grave erreur : son comportement est devenu comme avant. 

J'ai redonné le complément nutritionnel du départ et tout est rentré dans l'ordre ... 

J'ai fait des recherches sur internet sur ce sujet. J'ai découvert votre blog et votre site internet.

La piste de la nutrithérapie a l'air d'être prise au sérieux par le pédiatre. Mon fils doit prendre une autre forme de complément et je dois faire le point avec lui deux semaines après.

Je suis fortement convaincue du lien entre une carence et l'état de mon fils. 

Un grand merci pour votre association pour faire connaître et reconnaître les bienfaits de la micronutrition.

En restant à votre disposition ..... Madame X ...

Mes commentaires sur le blog en cliquant ici petille.midiblogs.com/suite-au-tableau-d-honneur-publie-sur-le-site-internet

 Concrètement étant une association, nous allons envoyer une copie du courrier (rendu anonyme) de cette maman d'abord à un médecin auteur de plusieurs études en pédiatrie mais également à un service pédiatrique d'un grand hôpital français qui se penche sur la question.

JANVIER 2016 - L'association reçoit ce jour une actualisation du cas de ce jeune enfant 

 

Bonjour,

 Voici des nouvelles récentes sur le développement de mon fils. Il vient tout juste de fêter ces 6 ans. Pour nous toutes ses difficultés sont terminées  depuis plus de 6 mois.

En effet la micronutrition ainsi qu’une nouvelle forme de neurologie ont selon moi permis à toutes les prises en charges (orthophonie, psychomotricienne, ergothérapeute.....) prodiguées d'être beaucoup plus efficaces. La micronutrition a permis de rééquilibrer les dysfonctionnements qui existaient dans son organisme. Les autres thérapies ont permis de corriger toutes les difficultés de développement.

 

 Depuis octobre 2015 nous n'avons plus aucun rendez vous, plus aucune prise en charge, plus d'AVS à l'école. La maitresse de cette année ne voit aucune différence avec les enfants de son âge. Il a tout à fait le niveau scolaire et est très bien intégré dans sa classe. Il se concentre en classe, il n’a plus de problème de sommeil et il est plus facile pour nous de lui donner une éducation également. Il réclame tout le temps d'aller à la cantine et au centre de loisirs pour passer beaucoup de temps avec les copains. Pour un enfant qui avait des troubles relationnels, je trouve ça plutôt génial. Les animateurs du centre de loisirs l'ont beaucoup aidé aussi à changer sa façon d'interagir avec ces pairs.

 

Cela reste un enfant très dynamique qui a besoin d'avoir des journées bien remplies, mais il peut rester des heures à faire des dessins, de la peinture ou des jeux calmes assis à une table, avec des temps où il peut courrir, sauter se défouler. Bref, un enfant comme les autres avec son caractère.

 

Nous continuons toujours une prise en charge micronutrition mais qui évolue avec le temps, il grandit, ses besoins changent. Notre vie de tous les jours a également bien changé, c’est plus apaisé. il est très sensible à la prise de ces compléments alimentaires et de l'équilibre de son alimentation, il sent lui même la différence. Bien sur des extras lui sont autorisés, du coup il sait rester raisonnable (les bonbons par exemple) et n'abuse pas.

 

Pour nous la galère a duré plus de 3 ans et demi mais il y a une fin. Au début ça parait long, les changements ne sont pas forcement immédiats, parfois on ne les voit même pas, les progrès s'enchainent. Quand on fait le bilan on se rend compte finalement que les progrès ont été rapides et importants. Il ne faut pas hésiter à se faire aider, entourer, aller chercher de l'aide de partout, ne pas faire attention au jugement des autres, certains peuvent être méchants, blessants, mais d'autres rencontres peuvent être superbes et bénéfiques. Surtout croire en ses enfants, ils regorgent de surprise!!!

 Merci encore pour l'association Remedya et pour tout les conseils qu'elle a pu m'apporter en plus.

 à bientôt

 

08/03/2015

Conduite à tenir en médecine de 1er recours devant un enfant ou un ado susceptible d’avoir un tdah

Tdah : Trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité

Source : http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1362146/fr/conduite-a-tenir-en-medecine-de-premier-recours-devant-un-enfant-ou-un-adolescent-susceptible-davoir-un-trouble-deficit-de-lattention-avec-ou-sans-hyperactivite Date de validation décembre 2014

Suite à une Consultation publique "Conduite à tenir en médecine de premier recours, devant un enfant ou un adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité"? la Haute Autorité de Santé a publié notamment un rapport de 200 pages et des recommandations.

L’objectif de ces dernières  est d’aider les médecins assurant les soins de premier recours et face à un enfant ou un adolescent présentant des  signes évocateurs d’un TDAH :

Citons un Extrait pour vous donner envie de parcourir les quelques 200 pages du rapport "1.4.2 ......Concernant les facteurs environnementaux explorés pour leur rôle potentiel dans le développement de symptômes du type TDAH, le NICE et l’European consensus citent des études révélant une augmentation du risque de TDAH chez les enfants dont la mère fumait du tabac pendant la grossesse....  d’autres facteurs périnataux auraient été retrouvés, tels qu’une pression artérielle élevée chez la mère, le stress pendant la grossesse, une naissance prématurée, un faible poids de naissance ... également un inventaire de facteurs « non-génétiques » associés à des prévalences plus élevées de TDAH : stress périnatal et poids faible à la naissance, traumatisme crânien, tabagisme maternel pendant la grossesse, et malnutrition précoce sévère. Des troubles du sommeil sévères et chroniques au cours de la petite enfance .....association entre stress prénatal chez la mère et différents aspects développementaux, incluant des symptômes TDAH, des troubles émotionnels et cognitifs, de l’anxiété et des retards du langage. ......" 
En résumé, les pistes théoriques les plus développées concernant l’hyperactivité infantile mènent dans plusieurs directions qui ne se situent pas sur le même plan - certaines considèrent l’hyperactivité comme une défense et d’autres comme une structure - et elles ne font pas appel aux mêmes soubassements théoriques. Cependant, le lien qui semble pouvoir réunir les différentes théories psychodynamiques est le fait que les symptômes d'hyperactivité y sont toujours appréhendés comme des « solutions », qu’il s’agisse d’une solution autocalmante, symbolisante, anti-traumatique ou anti-dépressive.
... En cliquant sur le lien ci-dessus vous aurez accès à "prise en charge : Quelles types de prise en charge peuvent être proposés par le médecin spécialiste ?".
Notre association a demandé à participer mais la thèse métabolique d'une carence en magnésium n'a pas été retenue.