Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2018

Une nouvelle praticienne !

Bonjour,

L'association a aidé une maman en 2014. Son médecin avait d'abord prescrit un magnésium qui a donné satisfaction. Puis un autre qui n'a rien fait. Elle a alors voulu reprendre le premier et ce fut pire qu'avant. Comme elle travaille dans le milieu pharmaceutique, nous lui avons transmis l'information qui lui a permis de rétablir la situation. D'autres médecins conseillés par l'association ont pris le relais notamment 1 neurologue aux méthodes douces. Son garçon maintenant est "comme les autres". Enrichie par son parcours, elle vient de terminer sa formation de naturopathe. Elle va ensuite faire une formation spéciale en micronutrition spécialisée afin d'aider les enfants/jeunes qui présentent Hyperactivité, déficit d'attention,  Autisme léger. Pour information, elle se situe dans l'Ain. Je tiens ses coordonnées à votre disposition Encore félicitations à cette jeune maman! 

Bien à vous

Marie Association Remedya

Octobre 2014

Mon fils de 4 ans a eu un développement particulier avec des troubles du comportement. Il est pris en charge par une orthophoniste depuis l'âge de 3 ans (il ne parlait toujours pas) puis par la suite par le Camps (*) en parallèle. A ce jour il n'y a toujours pas de diagnostic de posé. Il a été mentionné TSA, autiste atypique, ...Dès la première rencontre avec le pédiatre il m'a été conseillé de donner du magnésium à mon enfant (je crois que j'ai eu beaucoup de chance). Son comportement s'est rapidement amélioré et avec les différentes rééducations ses progrès sont très rapides et surprennent tout le monde. Mon fils devient un enfant comme les " autres ".J'ai voulu profiter des vacances d'été pour arrêter le magnésium  grave erreur : son comportement est devenu comme avant. J'ai redonné le magnésium et tout est rentré dans l'ordre ... La piste du magnésium a l'air d'être prise au sérieux par le pédiatre. Là, il m'a prescrit sous forme d'oligo- élément et je dois faire le point avec lui deux mois après. Sauf que c'est la catastrophe, j'ai donc voulu redonner le premier préconisé mais cela ne le soulage plus du tout. Ayant une formation scientifique, j'ai fait des recherches sur internet sur ce sujet. J'ai lu le livre du Dr Mousain-Bosc "la solution magnésium". Puis j'ai découvert votre blog et votre site internet. 

Je suis fortement convaincue du lien entre une carence en magnésium et l'état de mon fils. 

Un grand merci pour votre association pour faire connaître et reconnaître les bienfaits du magnésium.

En restant à votre disposition ..... Madame X ...

 

Les mots clés

Bonjour,

L'association Remedya administre donc ce site sur hautetfort. Il s'agit du site public consultable gratuitement. Nous venons d'archiver nos anciens billets. Ils vont nous permettre de rédiger un livre qui sera proposé à la vente en faveur de l'assocaition. 

Voici les mots clés : aide à la parentalité, hyperactivité, déficit d'attention, épilepsie, autisme léger, apprentissage, association, bilan des neurotransmetteurs, praticiens, astuces, remedya, dyslexie, dysphasie, dyspraxie, gérer le Tda avec et sans H,micronutrition, alternative méthyphénidate, articles de presse, articles scientifiques, témoignages, blog pétille (petille.blog).

Bonne navigation sur ce site !

Marie 

 

29/01/2018

Déficit de l'attention sans hyperactivité - Des solutions concrètes pour les parents et les enseignants

L'auteure, Emmanuelle Pelletier est psychologue scolaire au Québec. Elle détient une maîtrise en psychologie de l'Université Laval. Elle a écrit plusieurs ouvrages pour aider les familles. 

Le syndrome d'hyperactivité n'est pas toujours caractéristique d'un déficit de l'attention chez l'enfant. Dans près d'un tiers des cas recensés, ce trouble se manifeste en l'absence de tout état d'activité constante ou d'instabilité de comportement. C'est au déficit de l'attention sans hyperactivité, trouble à la fois répandu et méconnu, qu'est consacré le présent ouvrage. Tout d'abord, Emmanuelle Pelletier s'intéresse à la définition de ce trouble neurologique, qui doit être distingué de l'anxiété ou de la dépression. Malgré l'emploi du terme « déficit de l'attention », l'enfant n'a pas moins d'attention qu'un autre. C'est davantage sa capacité à maintenir sa concentration et à la centrer au bon endroit qui lui cause des difficultés. L'auteur s'intéresse aux différents symptômes (manque d'écoute, pertes répétées d'effets personnels, oublis fréquents, difficultés d'organisation.) qui, suivant leurs combinaisons et leurs degrés, permettront aux professionnels de la santé de poser le diagnostic. La démarche de l'auteur est d'informer les accompagnants pour favoriser leur compréhension et ainsi de préparer le soutien et l'encadrement nécessaires. Dans la deuxième partie, Emmanuelle Pelletier livre ses précieux conseils sur les traitements et les interventions recommandés et déconseillés. Qu'ils concernent les parents (pour faciliter l'organisation et aider leur enfant au quotidien) ou les enseignants (méthodes pédagogiques), les conseils sont rédigés en fonction des symptômes manifestés et deviendront des outils indispensables pour tous.

Notre avis : Voici une ressource indispensable pour découvrir ce qu'est le déficit de l'attention sans hyperactivité. L'auteure propose une description de la problématique et de ses symptômes, les causes possibles, le diagnostic ainsi que les interventions et les traitements recommandés.
Cet ouvrage aidera les parents, les enseignants et les éducateurs à mieux comprendre ces enfants plutôt silencieux, qui semblent si difficiles à joindre tellement ils vivent dans leur monde imaginaire. Il fournit également des informations précieuses pour les adultes qui ont aussi un problème d'attention et qui désirent se renseigner sur le sujet

En savoir plus en cliquant ici livre Déficit de l'attention sans hyperactivité

19/01/2018

News janvier 2018

 Chers visiteurs, chers lecteurs

Une nouvelle année s'amorce. C'est en 2006 que nous avons découvert les bienfaits d'une branche de la micronutrition pour les problèmes d'hyperactivité, déficit d'attention, d'épilepsie, d'autisme léger. Cela fait donc 12 ans que nous informons autour de nous et surtout depuis la mise à la retraite de la pédiatre française Marianne Mousain-Bosc en 2008. Nous avons créé une association pour cela. Vu la décennie écoulée, nous avons fait le constat que notre élan à nous les familles initiales n'était pas relayé. Les familles qui nous contactent ne sont pas dans l'esprit associatif, des personnes (1 pour 100 ...) adhérent financièrement mais pas dans l'esprit de partage qui nous a animé au départ. Ainsi nous avons beaucoup de mal à collecter des témoignages exploitables pour le poster sur ce blog. Ainsi, nos bénévoles ont fait ce travail pendant des années, de reprendre les premiers échanges et de montrer l'évolution en général favorable des petits/ jeunes que nous avons aidé. 

Notre association aussi était à la recherche de praticiens qui ont une prise en charge "bis" du TDAH, de l'épilepsie.

Nous en avons trouvé mais pas dans la jeune génération. Ainsi un grand nombre est maintenant parti à la retraite ou bien ne prennent plus de nouveaux patients. Certains parents nous demandent pourquoi nous ne divulguons par leurs coordonnées sur internet. D'abord ils ne sont pas faciles à trouver, ce sont des heures de recherche. Ensuite c'est arrivé une fois qu'un support de presse indique le nom d'1 pédiatre. Son cabinet a été submergé d'appels innombrables venant de toute la France. La praticienne très dévouée a assumé d'abord les demandes de premier Rdvs.  Ensuite, elle n'a accepté que les patients de son secteur géographique. 

Nous avons mis notre site internet en pause ces trois derniers mois. Mais nous venons aussi d'honorer les factures de site internet, de nom de domaine, de boite postale, d'assurance, de fournitures et de livres grâce aux adhésions passées. Alors nous avons décidé de le réactiver avec une forme minimale. Faute de bonnes volontés suffisantes et du  fait du lourd suivi nécessaire, nous ne pouvons plus proposer d'adhésions extérieures à la métropole de Montpellier 

Nous restons sur le terrain tout de même et nous proposons notre action sous une forme mercantile afin d'avoir un rapport gagnant/gagnant. Nous proposons un bulletin de soutien. Le montant est reversé à l'association Remedya (c'est l'ordre à indiquer sur le chèque).  

Il est important que vous sachiez que la prise en charge par cette branche de la micronutrition pour les problèmes d'hyperactivité, déficit d'attention, d'épilepsie, d'autisme demande un engagement financier très important et ce sur plusieurs années (en général, la majorité de l'enfant). Nous le déplorons et c'est notre moteur qui nous incite à vous demander ces précieux témoignages. En effet, nous connaissons un service pédiatrique hospitalier plus ouvert mais qui a besoin de supports écrits pour étayer sa demande de financement d’une étude scientifique. D'autre part ces "comptes rendus des familles" une fois postés nous permettent d'être mieux référencés dans les moteurs de recherche. Ainsi vous contribuez à installer un cercle vertueux.  

Tous les articles passés ont été archivés. Nous repartons plus légers, confiants en l'avenir de votre engagement avec vous à nos côtés en "co-constructeurs".

Merci de nous avoir lu jusque là.

Marie Courtois