Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2017

Newsletter janvier 2017

Chers followers,

Voici une nouvelle année qui commence. Très peu de nouvelles nous parviennent, raison pour laquelle nous ne postons pas beaucoup en ce moment. Il se dit aussi qu'on ne parle pas des trains qui arrivent à l'heure. 

L'association aussi s'est approchée de plusieurs élus afin d'obtenir une salle pour proposer des groupes de parole et favoriser l'échange mais malgré le montage de plusieurs dossiers notre projet est toujours dans le corner.

L'année 2016 a vu aussi certains de nos correspondants médecins partir à la retraite ou n'acceptant plus de nouveaux patients.  

Notre association compte sinon plus d'une cinquantaine d'adhérents mais nous sommes sollicités par bien plus de familles. Si vous voulez nous rejoindre, vous pouvez vous reporter à cette note petille.midiblogs.com/des réponses à vos questions.

L'adhésion (de 15 à 35€/an) vous permet d'obtenir des ressources, des articles, lien vidéo, un code réduction concernant les 2 nouveaux produits "TDAH" et les coordonnées d'un spécialiste qui propose des consultations à distance pour 90€ dans le domaine de l'hyperactivité, du déficit d'attention et de l'épilepsie.

Une telle prise en charge n'est pas d'un coût négligeable d'autant que quasiment rien n'est pris en charge par la sécurité sociale (mis à part par exemple le bilan en fer) et du fait que c'est un traitement au long cours soit jusqu'à la maturation du cerveau.  

Nous vous souhaitons une bonne navigation sur ce site (n'hésitez pas à cliquer sur les mots clés).

Marie Association Remedya  

 

19/04/2016

L'activité physique est associée à l'attention des capacités chez les adolescents.

OBJECTIF: Pour évaluer les relations entre l'activité physique, mesurée objectivement, et de la capacité d'attention chez les adolescents européens.

L'étude a inclus 273 adolescents, âgés de 12.5-17.5 ans, qui ont participé au mode de vie sain en Europe par la nutrition dans l'étude de l'adolescence. Les participants portaient un accéléromètre uniaxial pendant 7 jours pour mesurer l'activité physique. 

 CONCLUSION:

Ces résultats suggèrent que la promotion Activité Physique Modérée Vigorous (APMV) peut  avoir un effet bénéfique sur la capacité d'attention, une composante importante de la cognition, chez les adolescents.

Source : Vanhelst J et coll. (2016) Physical activity is associated with attention capacity in adolescents. J Pediatr 168:126-31 Lire l'article en entier : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26480921

 

17/10/2015

Témoignage octobre 2015

Bonjour 

Une maman nous avait contacté en septembre 2012. Nous vous donnons des nouvelles (en italique) mais d'abord le contexte : 

Son fils de 8 ans était descolarisé. Il a été détecté "Intellectuellement  Précoce", TDAH et avec des traits autistiques. Il était aussi hypersensible, émotif, facilement en colère, frustré en cas d'échec. Il bougeait beaucoup et son attention est volatile.

Ses parents ne voulaient pas le méthylphénidate proposé par l'höpital. Ils ont suivi la diète Hafer (sans phosphates, ni additifs) et de l'huile de cameline. Son comportement s'est amélioré. 

L'association à l'époque lui a transmis des coordonnées de médecin, des conseils de lecture.

Voici ce que sa maman a écrit le le 17 octobre 2015 20:46:10 UTC+2  : 

Après que vous m'ayez transmis les coordonnées de ce médecin bénévole, j'ai mis en place un traitement de micronutrition. Mon fils aujourd'hui 11 ans est autiste asperger avec haut potentiel et déficit attention. Depuis nous avons affiné ce qui lui semble adapté. 

Tout d'abord une alimentation sans phosphates ni additifs, de la micronutrition, certaines plantes pour apaiser. Aujourd'hui il a retrouvé un sommeil d'un enfant normal (sans aucun traitement chimique) se couche à 21h30 et je le réveille le matin, aucun reveil nocturne et l'on revient de loin, il est rescolarisé avec avs (excellente moyenne) et beaucoup plus paisible même si il reste certains troubles, il n'a plus de crises comme avant et nous avons pu éviter une lourde médication. 

Cordialement et merci beaucoup car chaque rencontre nous permet d'avancer"

Sachez que nous avons en réponse de ses nouvelles transmis d'autres pistes à cette courageuse maman

03/05/2015

L'assiette de nos enfants : le bon choix

pour information et à tout fin utile « extrait de « Le bon choix pour vos enfants » " 

Apprenez à lire une étiquette 

Pour faire le bon choix en faisant vos courses, apprenez à décrypter les informations fournies par les fabricants sur les emballages. Le tableau nutritionnel et la liste des ingrédients sont en effet les seuls indices fiables dont vous disposez !

Il vous faudra par exemple être attentif à la présence de certains ingrédients tels que le fructose ajouté et les additifs au phosphate

Le fructose ajouté transforme le foie des enfants en "foie gras"

Le fructose est le sucre que l’on trouve dans les fruits et dans le miel à l’état naturel. Sous cette forme, il ne pose pas de problème à l’organisme.

Mais il est utilisé par l'industrie pour sucrer de nombreux aliments, pur ou associé à du glucose (sirop de glucose-fructose, sirop de maïs à haute teneur en fructose). 

On le trouve dans de nombreuses boissons sucrées. Il a remplacé peu à peu le sucre 

« normal » - le saccharose, en raison de son plus grand pouvoir sucrant pour un coût inférieur. Ce fructose ajouté est métabolisé dans le foie. Il induit une résistance à l'insuline, un stress oxydant et une infiltration graisseuse du foie (stéatose hépatique non alcoolique), trois événements qui peuvent conduire au surpoids, à l'augmentation du sucre sanguin (glycémie) et au diabète.

Supprimer le fructose ajouté de l’alimentation des enfants permet de diminuer l’accumulation de graisses dans le foie en seulement 10 jours.

Les additifs au phosphate à proscrire !

Il faut dire que l’industrie agro-alimentaire est accro aux additifs. La plupart du temps pour des raisons économiques : les additifs sont là pour flatter la vue et le goût, allonger la durée de vie des aliments, augmenter leur praticité, remplacer des ingrédients plus nobles (et plus chers). 

Mais voilà : vous n’achetez pas des aliments pour augmenter les marges des fabricants. Vous le faites pour le plaisir, et pour qu’ils vous gardent en bonne santé. 

Des études défavorables s’accumulent chaque jour et lient l’excès de phosphore à des risques cardiovasculaires, rénaux et maintenant de cancer, nous conseillons de ne plus consommer d’aliments qui renferment ces additifs. 

En voici la liste : 

• Acide orthophosphorique (E338) 

• Orthophosphates de sodium (E 339) 

• Orthophosphates de potassium (E 340) 

• Orthophosphates de calcium (E 341) 

• Orthophosphates de magnésium (E343) 

• Diphosphates (E 450) 

• Triphosphates (E 451) 

• Polyphosphates (E 452)

Pour ne plus acheter les yeux fermés, nous  nous vous invitons  à découvrir ce guide incontournable à travers un extrait exclusif. l’extrait de "Le bon choix pour vos enfants extrait-le bon choix-enfants.pdf