Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2016

Newsletter septembre 2016

Bonjour,

Les lecteurs assidus de notre site n'auront pas manqué d'y lire une proposition de rencontre. Mais la salle proposée n'était à notre disposition qu'un soir de la semaine de la rentrée. Celle ci étant la période la plus chargée de l'année pour les familles, notre proposition a trouvé peu d'adhésion. Donc nous annulons cette rencontre.

Par contre nous attendons la réponse d'une mairie afin de disposer du prêt d’une salle destinée à proposer une fois par mois des rencontres aux parents. 

Sachez que le nouveau magnésium trouve un bon accueil au point d'avoir été en rupture de stock. C'est notamment une des raisons pour laquelle nous réservons son nom à ceux qui nous soutiennent financièrement. Il a été aussi réédité avec un goût plus agréable.  Nous attendons la sortie d'un nouveau complément nutritionnel à visée troubles cognitifs. Nous espérons vous en apprendre plus tout bientôt. 

Notre association continue d'aider parents d'enfants scolarisés hyperactifs, en déficit d'attention, "dys", épileptiques et avec des troubles de développement ceci depuis 2009. Nous avons des adhérents partout dans l'hexagone, en Belgique et au Luxembourg.  La plus grande fierté de Remedya est d'avoir permis à trois jeunes autistes de sortir de leur état. Alors peut-être est-ce dû en plus de nos conseils au fait qu'ils étaient intellectuellement précoces?. En tous les cas qui peut le plus, peut le moins, donc n'hésitez pas à nous rejoindre en devenant membre de notre association.  

Bonne rentrée à tous et à toutes !

Marie - Association Remedya

24/08/2016

Nouvelle méthode de détection précoce du TDAH

Auteur Mathieu Perreault Source La Presse Édition du 23 août 2016, section PAUSE SANTÉ, écran 3

Citer " D'ici 10 à 15 ans, il pourrait être possible de déceler de manière précoce les troubles du déficit de l'attention et d'hyperactivité chez les enfants simplement au fil des visites annuelles chez le médecin de famille."

Lire l'article en entier Nouvelle méthode de détection du tdah 

06/08/2016

Ecrit d'une maman pour son fils Tdah

Bonjour

Voici ci-dessous le copié/collé d'un écrit d'une maman d'enfant Hyperactif et en déficit d'attention. Nous le prenons en charge et nous espérons pouvoir vous donner de ses nouvelles d'ici trois mois (si consentement des parents. 

Marie Association Remedya 

"Lorsqu'il était petit, disons entre 2 et 5 ans, il faisait beaucoup de crises violentes (pleurs, cris, frapper, lancer des objets etc.) et nous ne comprenions pas trop pourquoi puisque nous sommes relativement des parents calmes et il n'y a aucune violence dans notre foyer.

Il a parlé sur le tard et avait beaucoup de mal à s'exprimer verbalement. Nous avions pourtant une bonne communication entre nous dans la famille et nous favorisons le dialogue, l'encourageant à s'exprimer avec des mots plutôt que des pleurs. Nous voyons bien maintenant que c'est parce qu'il avait du mal à s'exprimer qu'il prenait la voie facile des cris pour se faire comprendre.

Lorsqu'il était en garderie, il faisait mal aux autres enfants... c'était très difficile à gérer car nous n'avions pas idée d'où cela lui venait. 
Pour la suite, l'entrée scolaire s'est relativement bien passée sauf qu'en CP première année, où il doit rester assis toute la journée contrairement à la maternelle où c'est le jeu qui prime, il n'était pas du tout intéressé à cette nouvelle façon de faire. Les débuts d'apprentissage de lecture ont été plutôt pénibles. Mais aucun de ses professeurs n'ont sonné l'alarme car il a finalement appris à lire et à écrire comme tous les autres... mais de peine et misère et avec beaucoup de pleurs.

C'est seulement en CM1 que l'alarme a été sonnée car il a 1 prof très compétente et sévère mais qui a aussi été TDA dans son enfance et qui est dyslexique... elle connaît les symptômes.

Je crois que les symptômes les plus évidents dans son cas sont l'impulsivité et l'impossibilité de demeurer assis longtemps sur une chaise et la facilité à se laisser distraire, sans compter la mémoire court-terme. Il est très peu sûr de lui.  

Je me suis aussi longtemps culpabilisé comme mère car lorsque j'étais enceinte de lui - quoiqu'il a été désiré vivement - je suis tombée, après beaucoup d'épreuves, dans une grosse dépression. 

Mais à travers tout cela, il est un charmant garçon avec un coeur immense. Je crois que ces enfants sont des boules de feu qui ne demandent qu'à être aimés tels qu'ils sont... Il demande aussi beaucoup d'affection maternelle et paternelle... c'est un puits sans fond. Il a toujours besoin d'être rassuré et reconnu. Si son entourage, ses professeurs et amis l'aimaient autant que nous l'aimons, je sais qu'il pourrait passer au travers n'importe quoi... ce n'est pas facile pour tout le monde d'aimer ces enfants sans condition. Aussi, contrairement à nous, ils en ont 20 ou 25 à s'occuper tandis que nous en avons deux à aimer. Mme Baguin "

04/08/2016

Un petit retour

Chers lecteurs 

Voici un petit écrit (confié par sa maman) bien prometteur quant à l'évolution de ce jeune garçon. Bonne navigation sur ce site. L'admin de l'association Remedya

""Bonjour 

J'ai commencé à donner à mon fils le traitement prescrit par votre spécialiste Après 1 mois d'utilisation, mon fils est plus détendu, moins agressif, il a moins la bougeotte. J'ai hâte de voir comment cela va se passer dans le milieu scolaire. Sera t'il + attentif, moins dispersé ?. Je suis moi-même une personne super active qu'on ne savait pas comment canaliser durant l'enfance. Ma génération était sous anxiolytique, et la génération de maintenant est sous méthamphétamine, maintenant peut être que les choses vont changer si plus de gens font état qu'il existe des prises en charge qui s'occupent du "terrain", de la cause. Bien à vous Frederica maman d'Artus ""

01/08/2016

Newsletter d'aout 2016

Chers lecteurs,

Voilà un mois de vacances de passé pour nos enfants (nos jeunes). Il est temps d'envisager la mise en place d'un traitement à base de complément nutritionnel. Il y en a un nouveau "spécial TDAH" qui vient de sortir. Il ne se trouve pas en pharmacie. Il vient d'être en rupture de stock, ainsi nous réservons ses coordonnées à nos adhérents et sympathisants (soit ceux qui s'engagent à nous faire un témoignage). La réédition de ce produit s'accompagne d'une bonne surprise, son goût a été amélioré. Si vous voulez être à la pointe d'une autre prise en charge pour l'hyperactivité et/ou le déficit d'attention, nous ne pouvons que vous inviter à nous rejoindre.  

Nous vous souhaitons un bon mois d'aout ! 

Bonne navigation sur ce site

Marie

Nb le formulaire de contact se trouve dans une colonne (version Pc ou Mac) sinon envoyez nous un commentaire en cliquant sur ce mot ci dessous