Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2016

Témoignage Val de Loire

Premier email octobre 2015

Nous habitons XXXX. Nous avons 2 enfants (jumeaux), Gaétan a donc une soeur jumelle. Ce qui me semble important de mentionner dans son parcours; il s'agit d'un enfant qui est né avant terme (8mois) et qui a beaucoup souffert de problèmes liés à l'alimentation (surtout par rapport au lait administré à la naissance étant donné que je n'ai pas pu allaiter car trop stressée par la situation). Sa soeur semble moins souffrir de troubles de la concentration bien que atteinte également. Etant donné les problèmes "digestifs" de mon fils, j'ai entamé il y a +/- 1 an, un régime pauvre en sucre et en féculent, ce qui je dois dire l'a beaucoup aidé par rapport à ses problèmes digestifs (constipation, diarrhées... ). Par contre les troubles de la concentration l'handicapent beaucoup au niveau de sa scolarité (son écriture est également très lente et pas toujours très lisible, difficultés par rapport à des notions spatiales (géométrie) et grandes difficultés dans la compréhension des consignes.... ) Selon l'indication du neuropédiatre nous lui avions administré du méthylphénidate il y a 3 ans (pendant une durée de 1 an à une dose de 10mg par jour), je dois admettre que cela a bcp aidé notre fils au niveau scolaire. Cependant nous avons décidé d'interrompre ce traitement car selon  nous, ce médicament ne règle pas le problème, il ne fait que le "masquer" + les effets secondaires (mauvais sommeil, perte d'appétit, retard de croissance...). A ce jour, mon fils affronte donc seul ces troubles de la concentration sans aucun remède médical, donc beaucoup de souffrances pour lui et donc un manque d'estime de soi (malgré une intelligence semble t'il dans des normes supérieures).

 J'ai donc réalisé des test auprès d'un laboratoire, qui confirme un problème au niveau des neurotransmetteurs, une supplémentation en complément nutritionnel a ainsi été évoquée entre autres. Je peux vous faire parvenir ces test si vous le souhaitez.

 

Si la magnesium peut constituer une solution pour mon fils, j'aimerai bcp avoir de l'aide à ce sujet. Est-ce que le docteur Moussain intervient encore à ce sujet? cela fait des années que je cherche par moi-même, je refuse de baisser les bras en  me disant qu'il doit certainement y avoir une cause par rapport à tous ces enfants souffrant de ces problèmes.

 D'avance un grand merci pour votre aide.

Email de juin 2016

Mon garçon va toujours aussi bien. Il prend ses compléments nutritionnels quasi quotidiennement. L'entretien entre le médecin bénévole de votre association et le pédopsychiatre de mon fils n'a pas eu de suite. Il campe sur ses positions. C'est incroyable comme il est difficile à un médecin en exercice de présenter des travaux qui peuvent déranger de grands laboratoires. Ceux qui ont vu le film retraçant la vie de Pasteur ont remarqué comme la majorité des médecins discréditaient ses travaux. Il semble en être de même à présent, surtout face à certaines grandes puissances économiques que représentent des laboratoires à portée internationale, qui ont parfois des lobbyistes influents pour aider à disséminer leur façon de voir les symptômes ou les traitements. Et que faire face à des autorités sensées nous prémunir contre les risques médicamenteux et qui mettent plusieurs années, parfois, à réagir après de graves méfaits de médicaments auxquels ils ont donné une Autorisation de Mise sur le Marché  ? 

Pourquoi prescrire tout de suite des médicaments qui sont sur la liste des 77 médicaments sous surveillance accrue de l'AFSSAPS, alors que l'ont peut, dans un premier temps, faire faire les tests (mais plus poussés que les tests habituels) des neurotransmetteurs ? Le tout est de trouver un praticien en exercice qui accepte de les prescrire.

Je vous souhaite un bel été 

19/06/2016

Demande d'aide du nord de la France

Chers lecteurs, Nous vous prions de trouver ci-dessous le copié/collé du premier échange avec une nouvelle famille.

Bonne navigation sur ce site L'admin de l'association Remedya

""Bonjour, Je m'appelle Said D..., je vous écris de XXX. Je viens de découvrir aujourd'hui votre blog/site. J'ai une fille de 9 ans qui entre en CM1 en septembre. Elle est dans une école extrêmement élitiste. Depuis qu'elle est en CP, les instituteurs me disent qu'elle a des " soucis de concentration". C'est une fille très vive et éveillée mais extrêmement distraite rêveuse (tout comme, je l'étais à son âge...) Elle obtient une moyenne de 73-75% mais dans cette école, c'est un résultat vu comme faible... Ses résultats ne sont pas, selon moi représentatifs de ses capacités. Car, à la maison, je refais les mêmes exercices ou d'autres encore plus compliqués et elle les réussit sans problèmes et sans aide. Je lui ai fait faire toute une batterie de tests neuropsychologiques, mais  3 semaines et 350 euros plus tard, il n'est pas confirmé qu'elle souffre d'un problème d'attention. Un léger manque de confiance en soi et un manque de maturité justifient les "scores" obtenus en classe. D'ailleurs et pour couper court aux insinuations des professeurs, je lui avais fait passer un test de QI qui révèle qu'elle a un QI qui la situe dans la moyenne supérieure... Malgré tout cela, j'ai hésité à lui donner du méthylphénidate  car j'en ai ras-le-bol que ma fille soit dans les derniers de sa classe. Je l'ai évidemment pas fait... Maintenant je lis avec joie qu'un nouveau complément nutritionnel pourrait l'aider à être plus concentrée sans passer par une voie médicamenteuse plus lourde... J'aimerais donc savoir ce que votre association peut nous apporter. Bien à vous, Said D ""

16/06/2016

Demande d'aide

Bonjour, ma fille du 8 ans a été diagnostiquée TDA/h il y a un an.
Depuis elle est sous méthylphénidate, malgré tout elle reste "distraite" et "dans son monde" agissant sans se soucier de ce qu'il peut découler de ses actes parfois dangereux pour elle ou pour les autres. Depuis qu'elle a 5 ans je me bat pour l'aider, nous sommes passés par les pédopsy, orthophoniste, ophtalmo, psychomotricienne.... avant le neurologue, il y a un mieux à l'école mais à la maison le conflit reste permanent puisqu'elle n'est sous traitement que les jours d'école et que celui-ci ne fait effet que pendant le temps scolaire. Néanmoins, elle continue en parallèle une "pseudo- thérapie" dans l'équivalent d'un CMPP, mais qui n'avance à rien puisqu'il n'y a aucun changement. C'est une voisine que vous avez aidé dans le passé qui m'a indiqué que vous aviez des approches compatibles avec la poursuite du traitement à base de méthylphénidate mais que l'amélioration allait être plus lente dans son cas. J'aimerai ainsi profiter de la période estivale puisqu'elle est en pause du premier médicament. Je souhaiterai être aidée. Je vous remercie ainsi de m'indiquer la marche à suivre. 

Cordialement

Mme V.... I..... 

07/06/2016

Lettre d'une adhérente nantaise

Chère Marie, 

Je t'informe d'abord que nous avons déménagé. 

C'est super qu'il existe dorénavant un complément nutritionnel spécial tdah /épilepsie qui convienne bien aux enfants, au moins, ils se sentent beaucoup mieux. C'est pas évident de trouver la bonne formule, souvent, on tâtonne longtemps...

Pour mon fils, il y a visiblement une importante carence en fer, d'après sa dernière prise de sang.

Du coup, le psy sur Nantes, au vu des résultats lui a prescrit du fer pendant 3 mois, pour commencer.

Ensuite, il m'a dit que mon fils était hyperactif, et non psychotique comme le psy de l'hôpital de Jour l'écrivait dans son dossier. Et du coup, il n'a pas besoin de prendre le neuroleptique qui lui ait prescrit depuis 5 ans !  Hallucinant ! 

Ce psy me dit que c'est un problème de formation médicale, et que visiblement, le psy de l'hdj est formé "psychanalyse" et qu'il ne sait pas (comme ses collègues) détecter l'hyperactivité (entre autres). 

Donc, on a commencé à le sevrer de l'ancien médoc, et forcément, il a des jours avec et des jours sans. Il prend conscience de choses qui l'indifféraient avant (sa différence, notamment), par exemple. Et il lui a aussi prescrit de la mélatonine pour améliorer son sommeil, ainsi qu'un traitement de méthylphénidate, pour l'hyperactivité. Ces derniers jours ont été assez corsés, je t'avouerai, car entre le sevrage et ce nouveau médoc, son corps est chamboulé. Il était monté sur 1000 volts ces jours derniers, avec agitation encore importante au moment du coucher, et donc, énormes difficultés à dormir ! Du coup, cernes encore plus grosses sous les yeux, et fatigue... demain, j’appellerai le psy car mon gars me dit que par moment, son coeur bat vite et que ça lui fait mal, ce qui m'inquiète un peu, même si c'est un effet secondaire noté dans la notice.

Tu m'as écrit qu'il y avait un correspondant de l'association qui pouvait donner un complément nutritionnel qui soit compatible avec le méthylphénidate, tu trouveras donc en Pj mon bulletin d'inscription.

Voilà pour les nouvelles récentes !

A bientôt   !

Natacha

 

05/06/2016

Demande d'aide de Rhônes-Alpes

Notre fils a 7 ans, nous habitons les monts du lyonnais. Il a été dépisté TDAH il y a 18 mois après 3 années de galère à l'école maternelle. Il a passé 1 semaine dans un service hospitalier. Depuis il est sous méthylphénidate ritaline. Il a une AVS à l'école, il est suivi par une psychomotricienne, orthophoniste

 Je suis très déçue de mon généraliste à qui j'ai parlé de mes recherches sur internet. Elle en a entendu parler mais me répond que si c'était si révolutionnaire les médecins qui suivent notre fils à l'hôpital nous en aurait parlé. Bref elle m'a quand même prescrit des ampoules de magnésium pour un mois mais juste pour me faire plaisir.  N'ayant pas vu d'effet je vous prie de trouver ci-joint mon bulletin d'adhésion.  

Si vous avez des mamans dans ma région avec qui je pourrais échanger je serai contente d'avoir leurs coordonnées. 

04/06/2016

retour d'information sur un produit de micronutrition spécial Tdah

Bonjour

Voilà 15 jours qu'un nouveau produit spécial tdah est sorti.

Ce produit est composé notamment d'un magnésium de dernière génération.

Le produit est en poudre, ce qui permet d’adapter la posologie en fonction de l’âge (à partir de 4 ans) et des besoins.

 Il contient

-       un sel de magnésium non acidifiant.

-       De la vitamine B6 (administrable dès 4 ans dans cette fomulation)  

-       des acides aminés (propriétés détoxifiantes, antifatigue et anti-stress ).

Nous vous faisons partager un ressenti pour une jeune demoiselle de 10,5 ans Hyperactive dirigée vers nous par le médecin généaliste : " Pour XXXX, ça continue de bien se passer pour le prendre. Je ne sais pas si c'est ça, mais elle est un peu moins à cran. Elle dit qu'elle dort mieux, qu'elle se réveille moins tôt le matin. D'habitude elle se réveille vers 6h, voire avant, alors que j'impose l'extinction des feux à 21h. " 

Nous vous rappellons :

- que nous réservons la primeur de l'information à nos adhérents et sympathisants (voir le bulletin d'adhésion ).

- si vous souhaitez que votre médecin de ville soit informé,  nous vous remercions de nous envoyer une enveloppe libellée à son adresse avec 3 à 4 timbres postaux (français ou belges). 

Bien à vous

Marie Courtois Association Remedya